Hôpital Gabriel Touré : Des équipements et consommables pour la pédiatrie

0
282

                Le ministre en charge de la santé remettant les équipements aux responsables de l’hôpital
Chose promise, chose due. Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, avait promis, au cours d’une visite au service de néonatologie du département de pédiatrie du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Gabriel Touré à la suite de rumeur infondée sur l’amputation d’un membre supérieur d’un enfant atteint d’une maladie infectieuse, de réagir pour améliorer les conditions de prise en charge des mômes. Il a tenu promesse parce qu’il a remis, lundi dernier, un lot d’équipements et de consommables médicaux à cette unité de soins pour les enfants.
La cérémonie symbolique de remise s’est déroulée dans les locaux de la pédiatrique, en présence du directeur général de l’établissement hospitalier, Pr Mounirou Baby, du chef de département de la pédiatrie, Pr Boubacar Togo, et du directeur technique du Groupe EMAK-MED Mohamed Cissé.

Ce lot d’équipements et de consommables médicaux qui a coûté 51 millions de Fcfa, est constitué de gants, seringues, cathéters, perfuseurs, d’aspirateurs chirurgicaux et d’antibiotiques. Le don est le fruit du partenariat public/privé entre le ministère de la Santé et des Affaires sociales et le Groupe EMAK-MED dans la quête de soins de qualité au niveau de la pédiatrie.
Le directeur technique de l’entreprise privée, visiblement ému, a témoigné de sa reconnaissance au ministre Sidibé, avant de rappeler que sa société est une filiale du Groupe EMAK dont le cœur de métier (son activité principale) reste le domaine de la santé. A cet effet, l’entreprise intervient dans l’acquisition d’équipements médicaux, dans les installations techniques et la maintenance de ceux-ci. Cet accompagnement de la pédiatrie intègre aussi sa responsabilité sociétale.
Le Pr Boubacar Togo s’est dit heureux de recevoir ce don. « Parce qu’il n’y a pas longtemps nous avions lancé un cri du cœur. Nous avons demandé de meilleures conditions pour le service de néonatologie. Celui-ci n’avait pas le plateau technique requis pour pendre en charge correctement les nouveau-nés, y compris les prématurés». Selon lui, ce geste va contribuer à améliorer la qualité des soins et rehausser le taux de survie des enfants.
Mais le chef du département de la pédiatrie ne se contente pas de cette modeste donation. Il espère recevoir de la tutelle et de ses partenaires un lot de matériels plus important, notamment des tables chauffantes, des couveuses et des respirateurs.

Le ministre Sidibé a adressé ses remerciements au généreux donateur, avant de relater les circonstances de sa rencontre avec le directeur technique du Groupe EMAK-MED qui a été sensible au cri du cœur des enfants et du personnel soignant. Il a aussi évoqué les difficultés du service de la pédiatrie qui préoccupent tout le monde. Il est important de comprendre que nous sommes dans un hôpital qui a été créé en 1951. Il faudrait nécessairement mobiliser toutes les énergies, notamment le secteur privé pour le moderniser, rendre son plateau technique performant, mais surtout améliorer la gouvernance, a-t-il expliqué.
Le ministre Sidibé a aussi déploré l’arrêt du travail dans les Centres de santé de référence (CSREF). « On ne peut accepter que les pauvres patients meurent du fait des grèves sauvages. Je suis disposé à me battre pour les droits du personnel, pour améliorer les conditions mais lorsque nous travaillons dans le secteur de la santé, c’est une question de vie ou de mort », a fait remarquer le ministre de la Santé des Affaires sociales. Michel Hamala Sidibé n’a pas manqué d’ajouter que malheureusement, les plus démunis paient le plus lourd tribut à cette situation. « Nous respecterons les droits des syndicats mais il faudrait quand même que les grèves sauvages s’arrêtent », a-t-il martelé.
De par sa position géographique et la diversité de ses services cliniques, le CHU Gabriel Touré est la structure hospitalière la plus fréquentée de la capitale avec en moyenne 100.000 consultations par an. La moitié de ces consultations concerne le département de pédiatrie. Le CHU Gabriel Touré compte 492 lits, 670 agents, toutes catégories confondues. Le taux d’occupation des lits est passé de 56% en 2017 à 68% en 2018, soit une augmentation de 21,43%.
Tamba CAMARA

Laisser une réponse