Installation des pôles de sécurité dans les communes : LES ACTEURS MÈNENT LA RÉFLEXION

0
481

Une vue des participants aux travaux de la formation


L’hôtel de l’Amitié a servi de cadre, du 27 au 29 juin à l’atelier d’échanges entre la population et les forces de sécurité sur l’installation des pôles de sécurité. Le thème retenu pour cette rencontre était :«Ensemble pour une sécurité renforcée : Pôles de gestion intercommunale de la sécurité».
La clôture des travaux était présidée par le représentant du ministre de la Sécurité et de la Protection civile et inspecteur en chef de la Sécurité et de la Protection civile, le Colonel Daouda Sogoba, en présence du conseiller par intérim de l’ambassade des Etats-Unis au Mali, Andrew Wiener. Etaient également présents le représentant de la direction générale de la police nationale, le général Moussoudou Arby et le directeur général de la gendarmerie nationale, le colonel Satigui dit Moro Sidibé.
Cette rencontre de trois jours avait pour objectifs de créer et entretenir des liens forts de collaboration entre les acteurs des communes et des pôles, à travers la multiplication de cadres de rencontre et d’échange; identifier formellement, au sein de chaque pôle communal, les acteurs dont l’intervention est nécessaire dans la gestion sécuritaire. Il s’agissait aussi de réactiver les comités de sécurité des communes ; de mettre en place la grande commission régionale de sécurité ; de renforcer la capacité des participants dans la mise en place des structures appropriées de gestion sécuritaire.
Dans son intervention, le représentant du ministre de la Sécurité et de la Protection civile a souhaité qu’au terme de cet atelier, chaque participant retourne avec une somme d’expériences qu’il fera partager au sein de sa communauté pour les élus et au sein des forces de sécurité. Selon le colonel Daouda Sogoba, les forces de sécurité ne peuvent bien mener leurs missions qu’avec l’aide des populations. «Les populations ne sont mieux sécurisées que lorsque les forces de sécurité sont bien intégrées et bien informées de toutes les activités au sein de leurs communautés», a-t-il affirmé.
Pour sa part, le conseiller par intérim de l’ambassade des Etats-Unis au Mali a estimé que les changements positifs dans les interactions des forces de l’ordre avec le public contribueront à accroitre davantage les relations de confiance entre les deux parties. Par ailleurs, Andrew Wiener a réaffirmé la volonté ferme des Etats-Unis en faveur de la prospérité et de la sécurité de notre pays. Enfin, il a exhorté les participants à mettre en pratique les connaissances acquises pour effectuer un réel changement et apporter de réelles améliorations sur le terrain. Quant au représentant de la direction générale de la police nationale, il a soutenu que cette nouvelle complicité «gagnant-gagnant» des différents acteurs de la lutte contre l’insécurité méritait d’être pérennisée.
L’autre temps fort de cette rencontre a été la remise des certificats aux participants à la formation de la police de proximité. Des cadeaux ont été aussi offerts par l’Association «l’Action pour l’Intérêt du Peuple» à quelques participants de cet atelier, notamment à Thomas Dacoré du Burkina Faso et à notre compatriote, le colonel Satigui dit Moro Sidibé.
Bembablin
DOUMBIA

Laisser une réponse