Journée internationale des personnes handicapées : LE CNP marque le coup

0
221

Ici le départ du 100 m Dames

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée chaque année le 3 décembre, à travers le monde. Cette célébration vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement et à accroître la sensibilisation à leur situation particulière dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.
Fidèle à la tradition, le Comité national paralympique du Mali (CNP) a encore marqué le coup cette année, en organisant une série d’activités, à travers le pays. Ainsi, une course (100m Dames et Messieurs) et un concours d’haltérophilie (Dames et Messieurs) se sont déroulés, le samedi 7 décembre sur le terrain de l’Institut français. Les deux épreuves d’athlétisme (100m Dames et Messieurs) ont été dominées, respectivement par Aminata Doumbia et Ousmane Traoré, alors que Korotoumou Coulibaly et Daouda N’Diaye se sont imposés en haltérophilie.

Dans son discours de clôture, le président du CNP, Amadou Diarra a salué le bon déroulement des épreuves, avant de souligner l’importance de la Journée internationale des personnes handicapées. «L’objectif visé par le CNP à travers cette célébration est d’attirer l’attention des décideurs sur une accélération du processus d’application de la loi N°2017-037 du 14 juillet 2017, régissant les activités physiques et sportives dans notre pays et la loi N°2018-077 du 12 juin 2018, relative aux droits des personnes vivant avec un handicap.
Le thème national est : Favoriser la participation sociale des personnes handicapées et leur pouvoir d’agir, un geste à la fois», expliquera Amadou Diarra. «Cette année, renchérira-t-il, la Journée internationale des personnes handicapées met l’accent sur le rôle et la participation des personnes handicapées dans le développement inclusif, équitable et durable, comme prévu par le programme de développement durable à l’horizon 2030.
Les 17 objectifs de développement durable et leurs cibles donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous, en ne laissant personne de côté et en reconnaissant le handicap comme une question intersectorielle». «Le handicap est mentionné à plusieurs reprises dans les Objectifs de développement durable (ODD), en particulier dans les domaines de l’éducation, de la croissance et de l’emploi, des inégalités, de l’accessibilité des villes et des établissements humains, ainsi que dans la collecte des données et du suivi des objectifs», a conclu le président du CNP. On notait la présence à la cérémonie du vice-président du Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali), Wahabou Zoromé.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Laisser une réponse