Journée internationale des personnes handicapées : MOCTAR BAH EXPLIQUE LE CHANGEMENT DU PROGRAMME

0
332

Le 3 décembre consacre la Journée internationale dédiée aux personnes handicapées. Pour des contraintes d’agenda, la Fédération malienne des associations de personnes handicapées (FEMAPH) a remis la commémoration de la Journée à aujourd’hui. Le thème retenu est :«Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité». En effet, c’est dans le but de favoriser l’intégration et l’accès à la vie économique, sociale et politique des personnes handicapées que le 3 décembre a été proclamé en 1992 par les Nations unies comme Journée mondiale des personnes handicapées.
Le président de la FEMAPH, Moctar Bah,  a expliqué que la journée n’a pas pu se tenir le 3 décembre pour des contraintes d’agenda du Premier ministre, parrain de l’événement. Il a saisi l’occasion pour rappeler que la Journée mondiale des personnes handicapées permettra d’attirer l’attention de la communauté internationale sur leurs droits, faciliter leur accès à une société inclusive équitable et juste pour tous. A cela, s’ajoutent la sensibilisation et le plaidoyer des autorités et des décideurs politiques sur les droits des personnes handicapées.
Parlant des acquis, le président de la FEMAPH a cité, entre autres, le changement de mentalité de la communauté, la sensibilisation de la grande masse mais surtout l’éveil de conscience des personnes en situation de handicap  afin de devenir acteurs de leur propre développement. Il a aussi évoqué quelques difficultés rencontrées par les personnes handicapées au Mali comme le droit à l’emploi et à l’éducation. Cependant, Moctar Bah a reconnu que l’Etat a accompli de gros efforts mais beaucoup reste à faire.
Par ailleurs, il a exhorté les plus hautes autorités du pays à rendre l’éducation inclusive pour tous les enfants, notamment sur le plan sportif, en magnifiant les résultats des athlètes handicapés au même titre que les personnes valides. Aussi, il a plaidé pour l’institutionnalisation de leur journée ainsi que leur inscription dans le budget public de tous les ministères.
Pour sa part, la chargée de planification de la FEMAPH,  Mme Sinaba Fatoumata Camara, a soutenu que cette journée est «exceptionnelle» parce qu’elle donne l’occasion au monde entier de marquer sa solidarité à l’endroit des personnes handicapées. Elle a également invité tous les acteurs du développement à contribuer à l’autonomie des personnes handicapées en termes de mobilité, de pouvoir économique et de participation à la vie de la société.
Mariam F. DIABATE
 

Laisser une réponse