Journée mondiale de la radio 2020 : Pluralisme, représentation, diversité

0
283

Une récompense sera décernée aux radios ayant fait preuve de diversité dans leurs programmes

Notre pays, à l’instar du reste du monde, célèbre aujourd’hui 13 février la Journée mondiale de la radio. Le Mali étant par excellence un pays d’oralité, ici la radio apparaît comme un instrument magique fédérateur, intégrateur et de promotion de la diversité culturelle.
Notre pays qui compte des centaines de radios, ne saurait rester en marge des festivités de cette Journée. Pour le secrétaire général du ministère en charge de la Communication, cette Journée est très symbolique pour les professionnels des médias. « Tout comme la Journée de la presse, fêtée le 03 mai de chaque année, la Journée de la radio est organisée au niveau des associations. Nous avons laissé l’organisation de sa célébration aux professionnels, mais nous les accompagnons. Vouloir faire organiser cette Journée par le gouvernement de façon concomitante devient lourd et ouvre la porte à beaucoup de critiques et il y a des risques pour certains de ne pas se sentir impliqués ou concernés, maintenant quand on laisse le soin aux associations, tout le monde y participe», soutient Mamadou Hady Traoré.
Chez nous, la Journée est célébrée par l’Union des radiodiffusions et télévisons libres du Mali (Urtel), en collaboration avec la Fondation Hirondelle. Elle est placée sous la haute présidence du ministère en charge de la Communication depuis 2015, affirme le président de l’Urtel. Pour Bandiougou Danté, l’évènement est marqué par des conférences débats et des remises de certificats de reconnaissance à des stations de radios.
La Journée est aussi l’occasion de rassemblement des acteurs de la radio pour échanger sur les grands sujets du moment et faire des recommandations. En la matière, l’innovation essentielle, pour l’édition 2020, est la récompense qui sera décernée aux radios ayant fait preuve de diversité dans leurs programmes, ainsi que dans leurs rédactions, annonce le responsable de l’Urtel.
Précisons que le thème choisi cette année est : «Pluralisme, représentation, diversité». «En cette Journée mondiale de la radio, rendons hommage au pouvoir durable de la radio, qui contribue à la promotion de la diversité et à l’édification d’un monde plus pacifique et plus solidaire», invite le secrétaire général des Nations unies, António Guterres. Pour sa part, l’Unesco convie les stations de radio à promouvoir la diversité, à la fois dans leurs salles de rédaction et sur les ondes. Pour rappel, la Conférence générale de l’Unesco a proclamé la Journée mondiale de la radio le 13 février, lors de sa 36è session en 2011. Cette date a été proposée par la directrice générale de l’Unesco et correspond à la date de création de la Radio des Nations unies. La proclamation de la Journée mondiale de la radio s’est faite sur la base d’un vaste processus de consultation mené par l’Unesco à la suite d’une proposition de l’Espagne en 2011. L’Académie espagnole de la radio (Academia Española de la Radio), chef de file du projet, avait été soutenue dans sa proposition par diverses parties prenantes, y compris par les principaux radiodiffuseurs internationaux et les syndicats et les associations de la radiodiffusion.
L’objectif est de sensibiliser davantage le public et les médias à l’importance de la radio. Elle vise notamment à encourager les décideurs à développer l’accès à l’information par le biais de la radio et à renforcer la mise en réseau et la coopération internationale entre radiodiffuseurs.

Babba B.
COULIBALY

Laisser une réponse