Journée mondiale du donneur de sang : Un appel à la solidarité pour sauver des vies

0
228

Les bénévoles représentent la chaîne indispensable et incontournable pour alimenter la banque de sang

La transfusion sanguine est essentielle dans les opérations chirurgicales et dans le traitement du paludisme, de la drépanocytose et des maladies héréditaires du sang

Le 14 juin de chaque année, la Région africaine se joint au reste du monde pour célébrer la Journée mondiale du donneur de sang. Les dons de sang permettent de sauver des vies humaines, il est donc souhaitable que des donneurs bénévoles et réguliers se bousculent aux portillons du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) pour sacrifier un temps à cet acte de générosité mais surtout de solidarité avec ceux qui sont en nécessité de transfusion sanguine.
Cette année, le thème de la campagne est intitulé : «Du sang sécurisé pour sauver des vies » avec comme slogan : «Donner son sang pour améliorer la santé dans le monde».

Il rappelle l’importance du don de sang partout dans le monde afin que les individus et les communautés aient accès à du sang et aux produits sanguins sécurisés.

La journée se veut aussi un appel à l’action des gouvernements et aux partenaires pour promouvoir la collecte de sang à travers des donneurs bénévoles, dispenser des soins de qualité aux donneurs, promouvoir et appliquer l’usage clinique approprié du sang et mettre en place des systèmes de contrôle de la chaîne de transfusion sanguine.

Cette année, Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, a incité les populations au don de sang et à faire du monde un endroit plus sain. « En effet, en nous portant régulièrement volontaires pour donner de notre sang, nous contribuons à la solidarité et pouvons sauver des vies » a-t-elle dit.

Pour elle, la transfusion de sang sécurisée est une ressource d’importance vitale, utilisée non seulement pour le traitement des cas d’anémie grave chez l’enfant et des cas d’hémorragie post-partum, mais aussi dans les soins de traumatologie.
En outre, la transfusion sanguine est essentielle dans les opérations chirurgicales et dans le traitement du paludisme, de la drépanocytose, des maladies héréditaires du sang. La directrice régionale a indiqué que l’approvisionnement en sang sécurisé est menacé du fait de la pandémie du coronavirus.

En effet, les campagnes régulières de don de sang sont reportées à une date ultérieure, et les consignes demandant aux populations de rester chez elles, couplées à la crainte de l’infection, empêchent les donneurs d’avoir accès aux services de transfusion sanguine.
Les perturbations au niveau de la chaîne d’approvisionnement mondiale font par ailleurs courir aux pays le risque d’une pénurie de fournitures et matériels essentiels requis pour un don de sang et pour la transfusion sanguine.

Dr Matshidiso Moeti a déclaré que l’accès universel à du sang sécurisé constitue l’un des maillons essentiels d’un système de santé résilient et contribue à l’instauration de la couverture sanitaire universelle.

Les pays de la Région africaine réalisent des progrès vers l’élargissement de l’accès à du sang et à des produits sanguins de qualité. À l’OMS, a-t-elle souligné, nous étudions également la possibilité de nouer des partenariats avec Facebook pour mettre en place une fonctionnalité régionale de don de sang et 15 pays y ont marqué leur intérêt.

À l’occasion de la Journée mondiale du donneur de sang, elle a exhorté les gouvernements, en collaboration avec les associations de donneurs de sang et les organisations non gouvernementales, à accroître l’investissement dans les services de transfusion sanguine, conformément aux orientations pertinentes de l’OMS. Elle a exprimé sa gratitude aux donneurs.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a recommandé, dans un tweet, à la population de faire du don de sang une action quotidienne parce que donner son sang c’est sauver des vies.

Fatoumata NAPHO

Laisser une réponse