Journée parlementaire sur la Gire au Mali : Le lobbying en faveur du liquide précieux

0
300

La rencontre avait pour but d’échanger sur les engagements pris

«Accélérer les progrès dans la mise en œuvre de la Gestion intégrée des ressources en eau (Gire) pour atteindre les engagements SWA et les Objectifs du développement durable (ODD) au Mali» : tel est le thème retenu pour la première journée parlementaire sur la Gestion intégrée des ressources en eau au Mali.
Célébrée hier à l’Assemblée nationale par le Partenariat national de l’eau du Mali (PNE Mali), l’ouverture des travaux de cette journée de plaidoyer en faveur de l’eau et de l’assainissement a été présidée par le président de la Commission de l’eau de l’Assemblée nationale, Bakary Fomba. Elle a été marquée par la présence du président du partenariat ouest-africain de l’eau, Pr Amadou Hama Maïga. Y ont aussi pris part, des députés et plusieurs acteurs et partenaires intervenant dans le secteur de l’eau.
L’objectif recherché en célébrant cette journée de plaidoyer sur la question de l’eau, est d’échanger sur le niveau de mise en œuvre des engagements de l’initiative : Eau et assainissement pour tous (SWA).

Il s’agissait aussi d’identifier les obstacles constatés en matière de progrès quant à la réalisation des cibles concernant l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Tout en échangeant sur les mesures prioritaires à prendre pour une meilleure prise en compte de l’approche Gire pour favoriser l’accès de tous à ces droits les plus élémentaires. La rencontre des députés sur l’eau entendait aussi informer l’ensemble des acteurs et les populations sur les perspectives de réformes dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.
Intervenant à cette occasion, le président du Partenariat national de l’eau du Mali a rappelé que cette rencontre est la suite logique de l’une des recommandations de l’atelier de restitution de la tournée Gire.
Tenue le 16 mai dernier à la Maison des aînés de Bamako, elle s’inscrivait dans le cadre du Programme conjoint d’appui à la gestion intégrée des ressources en eau (PCA-Gire).

«Ce Programme, qui bénéficie de l’appui financier des Royaumes des Pays-Bas et de Suède, a pour objectif principal de renforcer la mise en œuvre de la Gire aux niveaux local, national et international en appuyant les autorités et les autres acteurs concernés par l’exécution de la politique nationale en matière d’eau», a expliqué Navon Cissé, tout en remerciant les partenaires du PCA-Gire.
Abondant dans le même sens, le président de la Commission de l’eau de l’Assemblée nationale a rendu un vibrant hommage aux partenaires intervenant dans le secteur de l’eau dans notre pays. Bakary Fomba a indiqué que le secteur de l’eau dans notre pays est financé à plus de 80% par des partenaires extérieurs, ajoutant que par rapport à cette situation le rôle de l’hémicycle en tant qu’ordonnateur du budget de l’État ne doit pas être minimisé dans le plaidoyer. Cela, en vue de débattre de tous les obstacles et autres problèmes liés à l’atteinte des objectifs en matière d’eau et d’assainissement.

Babba B.
COULIBALY

Laisser une réponse