Kadiolo : Un dénouement heureux au litige foncier de N’golona

0
119

La commission foncière locale s’est réunie vendredi passé dans la salle de conférence du conseil de Cercle de Kadiolo sous la présidence du sous-préfet central, Alousséni Touré. La rencontre, qui a duré toute une journée, avait pour objet de réconcilier trois paysans de N’golona impliqués dans un litige foncier. En plus du maire, les services techniques (agriculture, urbanisme, domaine, eaux et forêts, etc ) et plus d’une trentaine de chefs de village avaient pris part aux négociations.

Le litige portait sur des terres appartenant à la famille des chefs de village de N’golona (les Coulibaly) qui demeurent aussi les chefs de terre selon la coutume. À la lumière des débats, il s’est avéré que les grands parents de ceux qui prétendent aujourd’hui être les propriétaires avaient emprunté leurs terres à la famille du chef de village. Cet emprunt n’était pas une donation.

Le fait d’occuper, de mettre en valeur une terre quelque soit la durée, ne signifie nullement qu’on est le véritable propriétaire.
Dans la coutume sénoufo, quand une personne emprunte une terre, elle n’est pas autorisée à récolter le néré ou le karité qui s’y trouvent. Les anciens décidaient cela pour lui montrer qu’elle n’était pas le vrai propriétaire des terres qu’elle exploitait.
Aujourd’hui, le Cercle de Kadiolo est miné par des problèmes fonciers de ce genre. Grâce à la sagesse des chefs de village présents, on a pu trouver un dénouement heureux à cette crise qui avait duré trois ans.

Nabilaye Issa OUATTARA
Amap-Kadiolo

Laisser une réponse