Kangaba : LES MAÎTRES ET AGENTS DES ACADÉMIES ET CAP FORMÉS EN ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES

0
320

L’Institut de formation des maîtres (IFM) de Kangaba a servi de cadre, du 14 au 19 mai, aux travaux de l’atelier de formation de 19 directeurs des IFM, 8 agents du niveau central et 47 agents des académies d’enseignement et des centres d’animation pédagogique de Bamako, Koulikoro, Dioïla, Kati, Ségou, Mopti, Douentza et Kayes. Ils ont été formés au module de formation initiale et continue intégrant le guide de l’enseignant sur les outils du nouveau référentiel d’évaluation des apprentissages.
En effet, pour améliorer la qualité des apprentissages dans l’enseignement fondamental, le ministère de l’Education, avec l’appui du projet FORME, a élaboré un nouveau cadre de référence national en évaluation des apprentissages. Avec l’appui de l’UNICEF, 95 professeurs d’IFM et 102 agents de certains CAP et académies ont été formés à ce module en 2017.
Compte tenu de sa pertinence et de l’intérêt porté à cette thématique par l’ensemble des partenaires, la direction nationale de l’Enseignement normal a organisé, avec l’appui de l’UNICEF, cet atelier de renforcement des capacités des acteurs ciblés en vue de l’application du nouveau cadre national de référence en évaluation des apprentissages scolaires au fondamental. Il faut rappeler que cette direction a pour mission constante l’amélioration de la qualité de l’éducation et la formation initiale des élèves-maîtres ainsi que la formation continue des enseignants.
Les travaux ont permis aux participants de distinguer les types d’instruments de mesure, les outils pour la prise de l’information, les qualités d’un instrument de mesure et les différentes étapes d’élaboration ainsi que les qualités d’une épreuve d’évaluation. Les activités ont porté sur des thèmes relatifs aux concepts clés et buts de l’évaluation, aux types et fonctions de l’évaluation, au processus de l’évaluation des apprentissages scolaires, aux modalités et formes d’évaluation, aux biais dans une démarche d’évaluation en classe et aux outils d’évaluation.
Les participants ont planché aussi sur les pratiques et les épreuves d’évaluation, les critères et indicateurs d’évaluation, le seuil de réussite et la communication des résultats de l’évaluation.
A l’issue des travaux, l’atelier a recommandé au département, la relecture du guide afin de corriger les erreurs et la démultiplication de telle formation en vue d’une maîtrise de la thématique. Au partenaire, l’atelier a recommandé de former tous les professeurs d’IFM et conseillers pédagogiques en évaluation des apprentissages scolaires et aux participants de faire la restitution et d’appliquer le nouveau cadre de référence national en évaluation des apprentissages dans l’enseignement fondamental.
Sidy DOUMBIA
AMAP-Kangaba

Laisser une réponse