Kati Sonarem : Lancement des travaux d’un centre multifonctionnel pour les femmes des camps

0
184

                                                  Pose de la première pierre de l’infrastructure par les officiels

Le rêve des femmes des camps est en passe de devenir une réalité avec la pose de la première pierre, jeudi dernier, d’un centre multifonctionnel à Kati Sonarem. C’était en présence de la marraine des femmes des camps, Mme Diawara Nabou Diawara, du commandant de zone de Kati, le colonel Moussa Soumaré et de la directrice du Service social des armées, le colonel Samaké Mariétou Dembélé. Cette cérémonie fait suite à la remise de 80 millions de Fcfa au profit des femmes, épouses et veuves des militaires et paramilitaires tombés au champ d’honneur par la Première dame du Mali, Mme Keïta Aminata Maïga en avril 2018. L’objectif étant de leur permettre de mener des activités génératrices de revenus dans le cadre de leur autonomisation économique. C’est cette initiative qui va permettre la construction de ce centre multifonctionnel pour un montant de 40 millions de Fcfa. Les 40 millions Fcfa restants seront investis dans des activités génératrices de revenus pour ces mêmes femmes.
Le colonel Samaké Mariétou Dembélé a exprimé sa joie de faire la pose de la première pierre de l’infrastructure avec la marraine des camps et ses sœurs des camps. Elle a rappelé que la construction de ce centre multifonctionnel était très attendue par les femmes et les veuves des camps. Elle a prié le bon Dieu pour que d’ici la fin de l’année, l’inauguration et la remise officielle des clés puissent se faire aux bénéficiaires. Enfin, le colonel Samaké Mariétou Dembélé dira que ce centre va permettre aux femmes, aux orphelins des camps d’apprendre des métiers qui sont, entre autres, la coupe et la couture, la coiffure pour subvenir à leurs besoins.
Pour sa part, la présidente des femmes des camps, Mme Diallo Awa Doumbia, a indiqué que ce centre va changer beaucoup de choses à Kati et dans leur vie quotidienne. D’après elle, les nombreux jeunes déscolarisés en tireront profit.
Aminata Diallo

Laisser une réponse