Kayes : Le M5-RFP exige la libération de ses militants

0
156

Les populations de la Cité des rails étaient sur le qui-vive le vendredi. Des membres et sympathisants du Mouvement du 5-Juin Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) avaient instauré un siège devant le Palais de Justice de Kayes pour demander la libération de leurs militants.

Il s’agit de : Abdoulaye Keïta, Maïmouna Gadjigo, Aly Dougnon et Fatou Thiam qui ont, selon des responsables locaux du M5-RFP, été incarcérés injustement. Ces personnes avaient été arrêtées lors des actions de désobéissance civile menées par la branche régionale du M5-RFP. Le jugement des prévenus est prévu pour le 20 septembre prochain.

Les manifestants ont organisé un sit-in devant la juridiction pendant plus de trois heures d’horloge, sans obtenir gain de cause. Mécontents du refus de la justice de libérer ces personnes, les manifestants se sont aussitôt dirigés vers le pont qui relie les deux rives de la ville de Kayes. N’eut été l’intervention énergique des forces de sécurité, ils allaient perturber la circulation, en bloquant les différents accès à cet ouvrage.

À Kayes N’Di, quelques individus avaient même posé des barricades sur la voie, non loin du poste de police.
Dans la Cité des rails, les avis sont partagés sur le sort des détenus. La branche du M5-RFP de Kayes exige naturellement la libération de ses militants. De l’avis de certains citoyens, «la justice doit punir ces prévenus pour avoir privé des employés de leur droit au travail».

Bandé Moussa SISSOKO
Amap-Kayes

Laisser une réponse