Kayes : Sous haute tension

0
428

La ville de Kayes est de nouveau paralysée par des jeunes manifestants. Hier à travers les réseaux sociaux, on a appris qu’un policier aurait tiré sur un jeune motocycliste qui s’amusait avec sa moto, en faisant du rodéo. La nouvelle s’étant propagée dans la ville comme une traînée de poudre, on a assisté à des manifestations un peu partout.

La nuit dernière, on pouvait entendre des coups de feu depuis Kayes N’Di, un quartier situé sur la rive droite du fleuve Sénégal. Au moment où nous nous apprêtions à aller au centre ville, des manifestants avaient commencé à incendier le commissariat de police du 2è arrondissement. Vers 10h, certains émeutiers avaient déjà pénétré dans le commissariat pour saccager et brûler des véhicules, des motos.

Au niveau du pont, ils ont déplacé le container métallique qui servait de poste de police pour le placer au beau milieu de la route afin de bloquer la circulation. De l’autre côté du feu de signalisation, on aperçoit également de la fumée provenant du rond-point menant au grand marché où se trouve le commissariat de police du 1er arrondissement.

Mais au niveau de ce commissariat, l’impressionnant dispositif qui a été mis en place par les forces de sécurité permettait de bloquer les manifestants. La quasi-totalité des boutiques, pharmacies et autres commerces situés aux abords de la route goudronnée de Kayes N’Di sont fermés.

Seuls les motocyclistes et les piétons pouvaient traverser le pont, mais pas sans risque.

B. M. Sissoko
AMAP-Kayes

Laisser une réponse