Transition au Mali : Koulikoro opte pour 2 ans avec un président civil

0
208

La salle de conférence du gouvernorat de Koulikoro a abrité samedi la concertation régionale sur la transition. La cérémonie était présidée par le chef de l’exécutif régional le général Débérékoua Soara. L’objectif global de cette rencontre était de réunir l’ensemble des forces vives de la région pour échanger sur les modalités pratiques de la transition.

Il s’agissait aussi de convenir des grands axes de la feuille de route de la transition, de définir l’architecture et les organes de la transition et d’élaborer la charte de la transition.

«Suite à la rupture de l’ordre constitutionnel survenue le 18 août dernier, les nouvelles autorités ont manifesté leur volonté d’échanger avec toutes les forces vives de la nation pour gérer au mieux le passage transitoire du pays», a introduit le gouverneur de la région Débérékoua Soara avant d’inviter les participants à faire des contributions et propositions concrètes et de qualité afin que la région puisse apporter sa part aux réflexions en cours dans notre pays par rapport aux questions d’intérêt national.

Après des débats francs, constructifs et souvent houleux, les participants ont convenu d’une synthèse consensuelle. Ainsi, la feuille de route élaborée contient 5 axes à savoir la sécurité, l’éducation, les réformes, les élections et la justice.

S’agissant des organes de la transition les participants ont opté pour un président civil (personnalité neutre n’ayant pas une double nationalité) et un vice-président militaire pour une durée de 24 mois, un gouvernement de mission de 25 membres conformément aux conclusions du Dialogue national inclusif dirigé par un technocrate civil.

En clôturant les travaux, le gouverneur de la région le général Débérékoua Soara s’est réjoui de la participation de qualité aux débats de cette journée d’échanges qui a permis à l’ensemble des acteurs régionaux d’apporter leurs contributions aux thèmes débattus. Ont participé à cette concertation les préfets, les présidents des Conseils de cercle, le président du conseil régional, les maires, les notabilités, les représentants des partis politiques, la société civile, les chefs de service régionaux et les responsables des forces armées et de sécurité et la protection civile.

Amadou MAÏGA
Amap-Koulikoro

Laisser une réponse