Koulouba : Le général Hanana Ould Sidi et Youssou N’dour décorés par le président Keïta

0
1057

Pour l’artiste sénégalais, la coopération entre le Mali et le Sénégal est un exemple

Vendredi après-midi, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu successivement en audience, le général Hanana Ould Sidi, ministre mauritanien de la Défense et Youssou N’Dour, ministre conseiller du président sénégalais, Macky Sall. Les deux personnalités ont reçu, chacune, la médaille de Commandeur de l’Ordre national du Mali à titre étranger. C’est le général Hanana Ould Sidi, ancien commandant de la Force conjointe du G5 Sahel qui a été reçu le premier par le chef de l’Etat.
À l’issue de l’audience, le ministre mauritanien de la Défense a indiqué qu’il était venu rendre une visite de courtoisie au président Keïta, avant de préciser qu’il avait d’abord rencontré le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le général Ibrahima Dahirou Dembélé avec qui il a discuté des questions d’intérêt commun, en lien avec la sécurité et la défense. Pour Hanana Ould Sidi, la coopération sécuritaire entre le Mali et la Mauritanie est excellente comme l’attestent les discussions franches qu’il a eues avec le général Ibrahima Dahirou Dembélé.
Le ministre mauritanien a déploré une dégradation très forte de la situation sécuritaire dans tout le Sahel où il y a une résilience jamais vue des terroristes. Pour mettre fin à cette situation, une nouvelle stratégie est en train d’être mise en œuvre. Les jours à venir permettront d’édifier largement sur cela, a-t-il annoncé, avant d’exprimer sa joie d’avoir été élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national du Mali.
La deuxième personnalité reçue par le chef de l’État a été Youssou N’Dour, artiste-musicien et ministre conseiller du président Macky Sall. La star de la musique sénégalaise qui a animé un concert au stade Modibo Keïta, était accompagné de Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo et d’Abdoulaye Diop, respectivement ministres de la Culture du Mali et du Sénégal. À sa sortie d’audience, Youssou N’Dour s’est dit ému, touché et honoré d’être décoré en ce haut lieu de notre pays par le chef de l’État et celui qui incarne l’image du Mali débout. Il a remercié son «grand frère», Ibrahim Boubacar Keïta et assuré le chef de l’État qu’il peut compter sur lui.
Parlant de la résolution de la crise au Mali, il dira que la démarche ne doit pas se limiter à la stratégique et qu’il faut également penser à la culture. L’artiste révélera que ses enfants ont des oncles qui sont Maliens et pour lui, cela veut tout dire. Aussi, confiera Youssou N’Dour, sa chanson «Bamako» tire son origine de son premier voyage à Bamako à bord du train au cours duquel, il a rencontré et discuté avec le chef de l’État Ibrahim Boubacar Keïta.
Le chanteur sénégalais a profité de cette audience avec le Champion de l’Union africaine pour les arts, la culture et le patrimoine pour annoncer un album en cours de réalisation avec le virtuose de la kora Toumani Diabaté qui sortira d’ici la fin de l’année. Youssou N’Dour ajoutera que dès son arrivée à Bamako, il a constaté que «tout bouge au Mali». Et c’est cette image qu’il faut montrer au monde entier, insistera-t-il.
«J’ai dit au président de la République que le Mali bouge et c’est à son honneur», a répété l’artiste sénégalais pour qui la coopération entre le Mali et le Sénégal est un exemple. Et de par la culture que les deux pays partagent, ils vont donner le symbole et booster la culture.

Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse