Koulouba : Quatre ambassadeurs présentent leurs lettres de créance au chef de l’État

0
638

Le vendredi après-midi, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a reçu à Koulouba, quatre nouveaux ambassadeurs venus lui présenter leurs lettres de créance. C’était en présence de Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.
Le premier diplomate reçu par le président Keïta est Michael Elliott, ambassadeur agréé du Canada au Mali. Le nouvel ambassadeur a commencé sa carrière dans les Forces armées canadiennes avant d’entrer au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international en 1997. À Ottawa, il a occupé plusieurs postes de direction au sein du gouvernement canadien, notamment ceux de conseiller principal en politiques au Bureau du conseil privé, de directeur de l’alignement institutionnel au ministère de la Défense nationale, puis de chef des Relations étrangères à ‘’Sécurité publique Canada’’. Entre 2016 et 2019, Michael Elliott a occupé le poste de directeur général adjoint à ‘’Sécurité publique Canada’’. Il a aussi occupé des postes à l’étranger. D’abord, celui d’agent politique à Bruxelles à la Délégation canadienne conjointe auprès de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) de 2000 à 2002, puis à Tel-Aviv (Israël), de 2002 à 2005. Avant d’être affecté à Washington comme agent d’échange au Département d’État américain de 2009 à 2010, puis comme gestionnaire de programme à la section de la politique étrangère et de la diplomatie de l’ambassade du Canada de 2010 à 2015. Michael Elliott détient un BA avec spécialisation en études militaires et stratégiques du Collège militaire royal de Saint-Jean et un M.A en affaires internationales de l’université Carleton.
Le second diplomate reçu par le chef de l’État est Liliana Garcia Soccaras, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Cuba au Mali. Elle est née le 18 novembre 1960 à La Havane et est titulaire d’une Licence en relations internationales décrochée à l’Institut supérieur des relations internationales ‘’Raul Roa Garcia’’ de La Havane en 1981. Parlant français et anglais, elle est nantie d’une riche carrière.
La diplomate a longtemps été fonctionnaire au centre de la presse internationale au ministère des Relations extérieures de son pays. Avant d‘être nommée troisième secrétaire de l’ambassade de Cuba en Colombie de 1996 à 1998. Après des études au centre régional de langues de l’université de Belize à Belmopan de 2000 à 2001, elle signera son retour au centre de la presse internationale du ministère des Relations extérieures. Liliana Garcia Soccaras sera ensuite nommée consul au consulat général de Cuba à Montréal au Canada, conseillère à l’ambassade de Cuba en République d’Haïti entre 2012 et 2016 puis ministre-conseillère à la direction du centre Amérique, Mexique et Caraïbes du ministère des Relations extérieures de son pays en 2016. La nouvelle ambassadrice est mère d’une fille.
Le ballet diplomatique s’est poursuivi à Koulouba avec le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Inde auprès de notre pays, Anjani Kumar. Le diplomate indien est né le 8 janvier 1973. Il est titulaire d’un master en sociologie et d’un diplôme post universitaire en journalisme et communication de masse.
Avant d’être nommé ambassadeur, il a occupé plusieurs fonctions au ministère des Affaires étrangères de l’Inde à New Delhi à partir de 2003. D’août 2005 à juillet 2006, il a été troisième secrétaire à l’ambassade de l’Inde à Madrid en Espagne, ensuite, deuxième secrétaire à l’ambassade de l’Inde au Mexique de juillet 2006 à décembre 2009 et premier conseiller de l’ambassade de l’Inde à Caracas au Venezuela de janvier 2010 à mars 2014. Jusqu’à sa nomination comme ambassadeur au Mali, Anjani Kumar occupait le poste de conseiller auprès de la mission permanente de l’Inde à New-York aux États-Unis. Il est marié et père de deux filles.
Le dernier diplomate à présenter ses lettres de créance au président Ibrahim Boubacar Keïta est Monseigneur Tymon Tytus Chmielecki, Nonce apostolique en Guinée et au Mali avec résidence à Conakry. Il est né le 29 novembre 1965 à Torun en Pologne. Titulaire d’un Doctorat en sciences humaines et en droit civil et canonique, il a été ordonné prêtre le 26 mai 1991 au Vatican par le Pape Jean-Paul II. Tymon Tytus Chmielecki a intégré le service diplomatique du Saint-Siège le 1er juillet 1995. Il a travaillé successivement dans les Nonciatures apostoliques de Géorgie, du Sénégal, d’Autriche, d’Ukraine, du Kazakhstan et du Brésil. Ces dernières années, il a travaillé à la Secrétairerie d’État du Vatican à la section des relations avec les États. Le 13 mai 2019, il a reçu la consécration épiscopale au Vatican, nommé Archevêque titulaire de Tre Traverne et Nonce apostolique en Guinée et au Mali. Il a rejoint Conakry le 1er juillet 2019 avant de présenter ses lettres de créance au président Keïta vendredi dernier, accompagné par le Cardinal Jean Zerbo, Archevêque de Bamako.
Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse