Koutiala : La BNDA appuie l’orphelinat de Karangasso

0
130

En 12 ans d’existence la structure a accueilli et entretenu 118 enfants du Mali, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire

L’orphelinat Saint Joseph de Karangasso, situé dans la Commune rurale de Nafanga, dans le Cercle de Koutiala, a reçu un chèque de 5 millions de Fcfa offerts par la Banque nationale de développement agricole (BNDA). La cérémonie qui s’est tenue jeudi dernier était placée sous la présidence du 2è adjoint au Préfet de Koutiala, Cheick Mahamadou Sylla. Le directeur commercial et marketing adjoint de la BNDA, Lassine Coulibaly, a souligné que la BNDA ne pouvait restée insensible au sort de ces orphelins pour plusieurs raisons.

Il a rappelé que la première agence de la BNDA a été ouverte à Koutiala et elle en compte aujourd’hui 46. Logiquement la banque ne pouvait que faire ce geste à l’endroit de ces jeunes enfants, preuve s’il en est qu’en dehors des prêts et épargne pour les clients, la BNDA mène d’autres activités comme l’humanitaire. Cela pour aider les couches en difficulté. Il a émis le vœu ardent de voir d’autres bonnes volontés faire la même chose pour le bonheur des enfants.

La directrice régionale de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille de Sikasso, Kéïta Fatoumata Samaké, a salué le geste de la BNDA qui n’est pas à son premier geste. Cette institution bancaire a toujours été auprès des populations qui sont en difficulté. Le maire de la commune rurale de Nafanga, Zoumana Célestin Dembélé a surtout mis l’accent sur la vulnérabilité de ces orphelins.

S’adressant à la donatrice, il a expliqué que «votre présence parmi nous en milieu rural ne nous étonne guère, car votre institution, depuis des décennies, accompagne, soutient le monde rural et participe activement à son développement socioéconomique». Ces enfants ont besoin de soutien et la BNDA est la première institution financière à donner ce bel exemple.

Il a remercié les différents donateurs qui n’ont jamais cessé de soutenir l’orphelinat depuis l’enlèvement de la sœur Gloria. Né de la volonté des sœurs franciscaines de Marie Immaculée en vue de répondre à un besoin urgent qui est la prise en charge des enfants qui perdent leur mère pendant ou après l’accouchement, l’orphelinat Saint Joseph de Karangasso a ouvert ses portes le 18 octobre 2008 avec comme seuls pensionnaires 10 enfants. En 12 ans d’existence (2020), il a accueilli et entretenu 118 enfants du Mali, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire. Les enfants de ce centre vivaient dans des conditions idoines.

Ils ont vu leur espoir se briser avec l’enlèvement intervenu dans la nuit du 07 au 08 février 2017, par des individus armés de la sœur Gloria Cécilia, dont l’amour pour ces orphelins et les personnes en situation difficile ne souffrait d’aucun doute.

Signalons que les responsables de la structure espèrent augmenter la capacité d’accueil avec une prise en charge allant jusqu’en 9è année de scolarisation. Ils comptent aussi initier un système d’autonomisation pour des activités de maraîchage, de pisciculture, d’embouche etc. La recherche de partenaires techniques et financiers est en cours pour réaliser ce rêve.

Ibrahim Dembélé
Amap-Koutiala

Laisser une réponse