Koutiala : Les manifestants s’en prennent à la police

0
173

Les locaux du commissariat secondaire ont été saccagés

Dans la nuit du lundi 4 mai aux environs de 21 heures, des jeunes manifestants sont sortis massivement pour protester contre le couvre-feu. Ils se sont retrouvés spontanément au stade municipal d’Hamdallaye pour organiser une descente sur les deux commissariats de police. Ils ont érigé des barricades avec des pneus enflammés un peu partout dans la ville de Koutiala. Durant leur équipée, les manifestants scandaient : “Non au couvre-feu”. Cette mesure instaurée par les pouvoirs publics sur l’ensemble du territoire national pour empêcher la propagation du Covid-19, est rejetée aujourd’hui par une partie de la population de la capitale de l’Or blanc.

Pourtant, le commissaire principal de Koutiala, Yamadou Goumané, assure qu’aucune bavure policière n’a été enregistrée à Koutiala depuis l’instauration du couvre-feu. Les manifestants, en furie, ont totalement saccagé et brûlé le commissariat secondaire du quartier Hamdallaye.
La police a dû faire usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Trois policiers et un garde national ont été grièvement blessés.
Trois véhicules de la police ont été endommagés. Une dizaine de personnes a été interpellée. Les enquêtes sont en cours.

Ibrahim Dembélé
Amap-Koutiala

Laisser une réponse