Kung-fu : Le club dragon rouge souffle ses 11 bougies

0
99

Le Club Dragon rouge de Sirakoro-Meguetana (Kati) a fêté, samedi dernier son 11è anniversaire. On notait la présence à la cérémonie du fondateur du club, Maître Drissa Diakité, ceinture noire, 3è dan et du président d’honneur, Fousseyni Mariko. L’un des temps forts de la cérémonie a été les séances de démonstration des combattants qui ont gratifié le public d’un beau spectacle. «Je suis content de voir autant de monde à cette cérémonie. Le Club Dragon rouge existe depuis onze ans et a formé plusieurs dizaines de disciples», a confié Maître Diakité, avant d’indiquer que le kung-fu est avant tout une discipline de paix». Il ajoutera que le club est en train de construire une grande salle d’arts martiaux à Yirimadio, en partenariat avec les Chinois. Le président d’honneur du Club Dragon rouge, Fousseyni Mariko, a également exprimé sa satisfaction et exhorté les jeunes à pratiquer le sport qui, dira-t-il, «est le meilleur médicament pour lutter contre certaines maladies, comme le diabète et la tension». Il a ensuite rendu un vibrant hommage à Maître Cheick Coulibaly dit «Lao Ché», le père fondateur du kung-fu malien. Le dernier acte de la cérémonie a été la remise de ceintures noires à quatre disciples : Ibrahim Traoré, Abibou Konaté, Amadou Doumbia et Famoussa Coulibaly. Créé en 2009, le Club dragon rouge compte aujourd’hui 16 salles, à travers le pays.
Bembablin
DOUMBIA

Laisser une réponse