Kung-fu wushu : LES COMBATTANTS DE LA COMMUNE I SE TESTENT AVANT LE CHAMPIONNAT

0
526

Les finales du tournoi de sélection des combattants de la Commune I se sont déroulées du 7 au 9 juillet au dojo Sam club dans la cours du Lycée Fily Dabo Sissoko. Organisée par le comité de kung-fu wushu de la Commune I, en collaboration avec la Ligue de kung-fu wushu du District de Bamako et parrainée par l’ancien ministre des Sports, Houseïni Amion Guindo, la compétition a regroupé 13 clubs affiliés à la ligue de Bamako : Sam club, Samata club, Cobra club 1 et 2, Winkodoji club, Brucele club, Africa club, Skao club, Badenya club, Karata club, Woula club 1, 2, et 3.
Les combattants se sont affrontés dans deux épreuves : combat et tao. L’honneur est revenu aux filles d’ouvrir le bal avec l’épreuve du combat. Dans la catégorie des -52kg, Aminata Camara du dojo Badenya club a dicté sa loi devant Sali Koné du dojo Africa club. Astan Guindo (-56kg) du dojo SKAO club a été sacrée championne, face à Maïmouna Diarra de Badenya club.
En tao (démonstration), Oumou Koumaré et Massaran Traoré ont été sacrées championnes, de «Daoussou» et «Doutoukou tao». Chez les garçons en combat, Sirima Ballo (-52kg), Boubacar Samboura (-56kg), Sambou Diarra (-60kg) et Bourama Dembélé (-65kg) se sont hissés sur les plus haute marche du podium, tout comme Adama Samaké, Oumar Sylla, Salif Dembélé et Seydou Diabaté qui ont été sacrés en tao. A l’issue des épreuves, le directeur technique de la ligue de kung-fu wushu du District de Bamako, Mamadou Kolo ceinture noire 5è degré, s’est réjouit du niveau des finales, avant d’inviter les athlètes et leurs encadreurs à continuer sur leur lancée.
«Ce que nous avons vu aujourd’hui (lundi 9 juillet, ndlr) prouve que le kung-fu wushu malien est en progrès. Nous avons assisté à de très beaux combats. Que ça soit en combat ou en tao, le niveau était bon», a jugé le technicien. Maître Souleymane Diarra (3è degré), le représentant du parrain a, également rendu hommage aux combattants et félicité les organisateurs pour la bonne tenue de la compétition. «Housseïni Amion Gundo sera toujours là pour soutenir le kung-fu-wushu», conclura Maître Diarra. On notait également la présence dans la salle du président du comité I, Boubacar Dramé, ceinture noire, 4è degré et du président d’honneur du comité I, Maître Souleymane Diarra, 3è degré.
S. S. K.

Laisser une réponse