La 12è édition démarre aujourd’hui

0
219

Cette rencontre se tient simultanément à Bamako, Sikasso, Djenné et Tombouctou

Le représentant du ministre de la Culture, Birama Diakon, a procédé, le 10 février dernier, au lancement officiel de la 12è édition de la Rentrée littéraire du Mali. C’était à la faveur d’une rencontre avec les journalistes à la Maison de la presse de Bamako. Le secrétaire exécutif du Fonds des prix littéraires du Mali, initiateur de cette Rentrée, Ibrahima Aya, le représentant de l’Union des écrivains du Mali, Ousmane Thièny Konaté et le coordinateur de la Rentrée littéraire, Sékou Fofana, ont pris part à la conférence de presse. Pour les organisateurs, la Rentrée littéraire du Mali de cette année se déroulera du 18 au 23 février prochain simultanément à Bamako, Sikasso, Djenné et Tombouctou. Le thème retenu est : «Petites histoires et grands récits ». Selon le coordinateur de cette Rentrée littéraire, ce thème nous renvoie aux petites histoires, qui au gré des rencontres et des transformations de la pensée, deviennent de grandes histoires. Au programme de cet évènement littéraire, il y aura, comme à l’accoutumée, les tables rondes dans les universités, à l’Institut français et à la Bibliothèque nationale. Les dédicaces dans les lycées et les ateliers d’écriture au profit des élèves seront au menu. Cette année, la célèbre écrivaine camerounaise, Léonora Miano, sera l’animatrice de ces ateliers. Il est également prévu une rencontre professionnelle de mise en réseau des responsables des manifestations littéraires et des organisations professionnelles des 8 pays de l’Uemoa (Union économique et monétaire ouest africaine) en vue d’améliorer la circulation des œuvres littéraires. Un autre atelier va porter sur des réflexions concernant le contenu de la politique nationale du livre dans notre pays. Cette 12ème édition aura également un goût particulier grâce à un nombre important d’innovations. Il s’agit, notamment de la mise en place de la librairie de la Rentrée dans les communes de Bamako et l’organisation de la Journée de la lecture. «Nous allons demander à des personnalités de participer dans leurs communes respectives à ces journées en montrant aux autres que le livre est un produit qui doit faire partie des cadeaux que nous offrons à nos enfants», a annoncé Sékou Fofana, ajoutant que le lancement de l’initiative «les bibliothèques de la Rentrée littéraire» est aussi une particularité de cette édition.
Ibrahima Aya a salué le gouvernement et tous les autres partenaires pour leur accompagnement. Pour lui, l’objectif de cette Rentrée est de l’étendre à d’autres villes du Mali et d’accueillir un nombre important d’auteurs et d’éditeurs. « Nous voulons ancrer l’évènement au niveau local et régional», a-t-il souhaité.
Les organisateurs ont salué le quotidien national d’information, «L’Essor », pour avoir proposé chaque jour, le portrait d’un auteur invité à cette Rentrée littéraire. Une initiative, qui selon eux, contribue à donner plus d’engouement à l’évènement.
Mohamed D.
DIAWARA

Laisser une réponse