LA COMMUNAUTÉ MALIENNE DE CÔTE D’IVOIRE SOUTIENT LES ACTIONS DU PRÉSIDENT IBK

0
396

Il y a environ trois millions de Maliens qui vivent en Côte d’Ivoire


C’est dans la grande salle de conférence du ministère des Affaires étrangères, au quartier Plateau, que le président de la République avait rendez-vous avec nos compatriotes vivant en Côte d’Ivoire. Ils étaient des centaines dont certains venus de Bouaké, de San Pedro et d’autres grandes villes, à venir manifester leur soutien indéfectible au chef de l’Etat qui travaille sans relâche pour la paix, la sécurité et le développement du pays. Nos compatriotes de Côte d’Ivoire se sont réjouis de la signature d’un accord de paix, de l’équipement des forces armées, de la construction des routes et des logements sociaux, de la création des milliers d’emplois, de l’équipement et des subventions accordées aux agriculteurs faisant de notre pays le premier producteur du coton en Afrique de l’ouest cette année.
Des résultats forts tangibles qui ont incité le président du conseil de base des Maliens de Côte d’Ivoire, Mamadou Hamed Diawara et le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, Habib Sylla, à demander à leurs compatriotes vivant en Côte d’Ivoire de soutenir la candidature d’IBK à l’élection du 29 juillet prochain. «Entre le président IBK et nous, tout nous unit. Il a l’amour du pays, nous avons l’amour du pays. Il travaille pour la paix et pour la sécurité dans le pays, c’est ce que nous souhaitons tous», a lancé Habib Sylla.
L’ambassadeur du Mali en Côte d’Ivoire, Ousmane Ag Rhissa, a rappelé qu’il y a environ 3 millions de Maliens vivant en Côte d’Ivoire, ce chiffre ne tenant pas compte des binationaux. «Les Maliens d’ici font l’honneur du pays et ils sont actifs dans tous les secteurs d’activités», a-t-il témoigné.
Cependant, l’ambassadeur a soulevé certaines difficultés, notamment les conflits réguliers entre éleveurs maliens et populations locales ivoiriennes, entre pêcheurs des deux pays. Par ailleurs, il y a actuellement 250 Maliens qui croupissent dans les prisons ivoiriennes dont la moitié attend d’être jugée. Les différentes conventions signées dans le cadre de la coopération judiciaire devront permettre de régler pas mal de problèmes à ce niveau.
Au cours de la rencontre, dix Maliens vivant en Côte d’Ivoire ont été décorés par le chef de l’Etat pour services rendus à la nation. Le doyen Tiécoura Konaté, opérateur économique, a été fait officier de l’Ordre national du Mali. Les neuf autres ont reçu la distinction de chevalier de l’Ordre national du Mali.
Dans son intervention, le président de la République a salué les efforts de nos compatriotes de Côte d’Ivoire et surtout la mobilisation que lui a été réservée lors de son arrivée. Ibrahim Boubacar Keïta a aussi mis l’accent sur tout ce qui est fait actuellement par les autorités pour que notre pays puisse aller de l’avant dans tous les domaines. Malgré la crise sécuritaire, le Mali est considéré bon élève de l’UEMOA pour ses performances économiques comme l’a confirmé son président Alassane Ouattara lors de la conférence conjointe du jeudi.
Pour le président Keïta, ces encouragements venant de l’un des meilleurs économistes africains sont un réconfort pour tout un peuple. Il a aussi rassuré nos compatriotes de Côte d’Ivoire que l’élection présidentielle se tiendra dans les conditions les plus démocratiques. La preuve est que le fichier électoral a été jugé fiable par des experts de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie). «J’ai toujours dit que je ne suis pas un assoiffé du pouvoir… Je vais donc à l’élection du 29 juillet 2018 serein et confiant», a déclaré le président IBK sous les applaudissements nourris de la salle.
M. K.
H. K.

Laisser une réponse