La fête dans la famille Fofana à Sabalibougou

0
203

Une qualification aux Jeux olympiques, ça se fête. La famille de Seydou Fofana le sait et elle a bien célébré la qualification de l’enfant prodige au plus grand événement sportif du monde. Dimanche, dès l’annonce de la nouvelle, la fête a commencé dans la famille Fofana, à Sabalibougou, près de l’école fondamentale.

Toute la famille, tantes, frères et sœurs ont laissé éclater leur joie et célébré le sacre de Seydou Fofana comme il se doit. «Quand il partait au Maroc pour le tournoi, il nous a demandé de faire des bénédictions. Toute la famille a fait des bénédictions pour lui, Dieu merci, il s’est qualifié. Nous rendons grâce à Allah, Le Tout Puissant et Miséricordieux. Les mots me manquent pour exprimer ma joie», a confié Bazoumana Fofana, le père du jeune combattant.

«Sa mère Néné Koné est restée malade pendant 7 ans, mais Seydou  s’est occupé d’elle jusqu’à sa mort. Aujourd’hui, il fait la même chose pour moi aussi. A chaque fois qu’il revient de la ville, il m’apporte quelque chose. Je suis fier de Seydou et j’espèr e qu’il continuera à apporter des satisfactions à l’ensemble du peuple malien», a ajouté  Bazoumana Fofana, 78 ans.

Fatoumata Traoré a fêté la qualification de Seydou Fofana, en offrant trois pagnes à sa belle-fille.

«Je suis contente de la qualification. La veille du combat, j’ai demandé aux élèves de l’école coranique de faire des bénédictions pour Seydou Fofana.  Ma belle-fille m’a dit d’être tranquille, qu’elle a rêvé que Seydou Fofana s’est qualifié. Je lui ai alors promis trois pagnes comme cadeau et c’est ce que j’ai fait. C’est le frère aîné de Seydou qui est venu nous annoncer la nouvelle. Nous avons tous commencé à danser et les familles voisines sont venues partager ce grand moment de bonheur», nous a raconté la tante de Seydou Fofana, Fatoumata Traoré.

«Je demande aux autorités du pays d’aider Seydou qui est très courageux. Il ne gagne presque rien dans le taekwondo, mais il ne s’est jamais découragé. Cette qualification est une belle récompense pour lui. Dieu récompense toujours les enfants qui songent à leurs parents», insistera notre interlocutrice.

Quant à la belle-sœur de Seydou Fofana, Kadiatou  Fofana, elle dira : «Je suis très contente. Nous avons bien dansé à l’annonce de la nouvelle. C’est un résultat qui ne m’a pas surpris, parce que Seydou Fofana a toujours travaillé pour ça.» à n’en pas douter, toute la famille Fofana sera aujourd’hui à l’Aéroport international Président Modibo Keïta-Sénou pour accueillir Seydou Fofana.

Ladji M. DIABY

Laisser une réponse