«La Petite Academy»: une année scolaire bien remplie

0
235

Le groupe scolaire français-anglais, la «Petite Academy », a célébré, samedi dernier, sa première fête de fin d’année scolaire. L’événement a enregistré la participation de l’ancien Premier ministre Moussa Mara, du représentant du ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, Alfousseyni Sidibé, du directeur national de l’enseignement fondamental, Mamadou Keïta, du président des parents d’élèves, colonel Sidy Mohamed Kanté et nombre d’invités.
Au menu, il y avait déclamation de poèmes, prestations des élèves de la maternelle, citations, historique de Bamako, danse, sketches sur les conséquences de la délinquance en milieu scolaire, adhésion à la paix durable au Mali, prestations en langue arabe et saynètes en anglais. La directrice de l’établissement, Michèle Sibaud, a remercié la promotrice de cette école pour l’initiative de ce grand projet, avant de faire une présentation brève de son personnel.
De son côté, Sidy Mohamed Kanté a estimé que c’était un privilège de se tenir devant cette auguste assemblée pour dire à haute et intelligible voix que les parents d’élèves ne s’étaient pas trompés en faisant confiance à Mme Sacko Lala Coulibaly, porteuse de ce projet. Celle-ci a souligné que l’année scolaire qui s’achève aura été dure pour l’école malienne avec son corolaire de grèves.
Par ailleurs, Mme Sacko Lala Coulibaly dira que « La Petite Academy » qui était à sa première année, se devait de relever le défi de la réussite. Ce défi a pu être relevé ajoutera-t-elle, grâce à la détermination, la qualité du corps enseignant, du matériel et l’accompagnement assidu des parents d’élèves, avant de leur exprimer toute sa reconnaissance pour la confiance accordée à l’école.
L’événement était placé sous le parrainage du representant du ministère de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, Porte-parole du gouvernement, Alfousseyni Sidibé, n’a pas manqué d’encourager nos compatriotes qui souhaiteraient revenir pour investir davantage dans notre pays afin de créer des opportunités pour les jeunes.
Quant à Mamadou Keita, il a expliqué que dans un monde compétitif, c’est la qualité de l’éducation qui départage les Etats avant d’inviter la direction de l’établissement scolaire à persévérer dans la voie tracée. Il a rendu un hommage à la promotrice de l’école. «Elle fait un très bon investissement parce que les produits qui sortiront de cette académie seront les ingénieurs et astrologues de demain. Donc cet investissement est à saluer à sa juste valeur», a-t-il souligné.
Quant à l’ancien Premier ministre Moussa Mara, il a souhaité bon vent à l’établissement, tout en réitéré son engagement à l’accompagner.
Tamba CAMARA

Laisser une réponse