L’artiste Sidiki Diabaté  : Coupable ou non coupable de violences de couple ? 

0
1139

Une jeune femme de teint clair, le corps endolori tout couvert d’hématomes et de marques de brûlures témoignent de violences subies. Par qui ? Pourquoi ? Des internautes s’empressent de désigner la star malienne, Sidiki Diabaté. Mais la justice s’évertue à dénouer le vrai du faux.

C’est l’une des infos les plus populaires ces derniers jours sur les réseaux sociaux au Mali. Elle accuse l’artiste Sidiki Diabaté d’avoir commis des violences physiques sur une jeune dame qui serait sa petite amie depuis des années. La vidéo a suscité des commentaires d’internautes déçus du comportement « indigne » du jeune artiste.

D’autres s’interrogent sur la véracité des faits en se demandant comment cela a pu arriver ? Dès lors, la nouvelle fait l’objet de débats sur les réseaux sociaux souvent même dans les lieux de causerie.

Est-ce une information fondée ou un harcèlement médiatique ? Tout serait parti d’une vidéo publiée le lundi 31 août 2020 sur le réseau social chinois « TikTok » de Mama Sita, de son vrai nom Mariam Sow, le corps couvert d’hématomes et de brûlures. De nationalité guinéenne, la jeune femme hébergée par Sidiki Diabaté serait victime de violences physiques. Ce dernier qui fut son concubin serait responsable de cet acte peu recommandable.

La vidéo devient vite virale et vaut à l’artiste et sa famille des injures. Mieux, elle suscite étonnement et indignation de la part de nombreux fans à travers le monde. S’il faut croire les informations, ce sont les proches de la victime qui ont dénoncé la situation que vit la jeune femme depuis bien longtemps. Ils témoignent entre autres de maltraitance physique et morale que le chanteur exercerait sur sa compagne.

« Nous qui la connaissons savions que Sidiki la battait, il l’a fait avortée plusieurs fois (à 6 mois de grossesse). Il faut savoir que c’est Sidiki Diabaté qui l’hébergeait depuis des années puisqu’elle a fui de chez elle (Pour que vous compreniez l’emprise de Sidiki sur elle)», « plusieurs fois, Sidiki l’a violenté devant des témoins.

Quand elle s’enfuit, il la retrouve toujours et lui fait payer. Il a bien choisi sa proie car il sait que la fille n’a vraiment pas de famille », pouvait-on lire sur Twitter, dans certains commentaires des personnes se disant proche de la victime.

Les accusations seront confirmées  par la victime dans une autre vidéo postée sur le réseau social Facebook. Dans cette vidéo de moins de 5 minutes, la demoiselle affirme avoir été battue plusieurs fois par l’artiste. « Cette photo qui circule, c’est vraiment moi là-dessus », a-t-elle déclaré.

Ajoutant que l’image est ancienne et daterait d’une année de cela. Sur la question de traduire l’auteur devant la justice, Mama Sita dit vouloir porter plainte contre ce dernier dans les jours à venir. S’il faut la croire, sa décision de porter l’affaire devant la  justice est motivée par les nombreux appels qu’elle a reçus, l’invitant à franchir le pas.

Face à cette décision qualifiée tardive par beaucoup d’internautes, le flou intervient sur le fait d’avoir attendu ce moment pour enfin réagir. Du côté de l’artiste, son manager Castro reste formel dans un poste sur Facebook : « mon artiste est innocent, c’est juste pour faire des buzz’s la vie d’une star n’est pas facile ».

Quant à l’artiste Sidiki Diabaté, lui même ne s’est pas du tout prononcé sur cette affaire qui commence à faire couler beaucoup de salives. Il serait plutôt penché sur les Afrimma Awards 2020 où il est nominé.

T. CAMARA

Laisser une réponse