Lavage des mains au savon : Le geste qui sauve

0
179

Le lavage des mains au savon est un moyen simple et efficace pour prévenir la propagation des maladies. C’est pourquoi chaque 15 octobre, la communauté internationale célèbre la Journée mondiale du lavage des mains

La célébration de cette journée a pour objectif de promouvoir les enjeux liés à l’hygiène et au lavage des mains au savon. Pour cette 13ème édition, le thème retenu est « hygiène des mains pour tous ». Le lancement des activités de cette journée a été fait, hier, au CICB par la ministre de la Santé et du Développement social Dr Fanta Siby. Dans le cadre des activités, il est prévu une caravane de sensibilisation qui sillonnera le District de Bamako pendant deux jours, un concours en matière de prévention, de contrôle des infections au niveau des 64 CSCOM, des sensibilisations sur les radios de proximité à Bamako et dans les régions. Dans les régions, les gouverneurs procèdent au lancement des activités.

Selon le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette célébration est une occasion de plaidoyer pour la promotion du lavage des mains au savon et la sensibilisation sur l’importance de cette pratique en tant que moyen efficace et abordable de prévenir les maladies et de sauver des vies. Le lavage des mains au savon permet de prévenir entre autre la maladie à virus Ebola, les diarrhées, les maladies respiratoires, le trachome et certaines maladies de la peau.

Dr Jean Pierre Baptiste a souligné que dans le contexte de la pandémie de la Covid-19 une importance supplémentaire a été accordée au lavage des mains. La pratique est, en effet, au centre des mesures barrières dans le cadre de la prévention de cette infection non seulement au niveau communautaire mais aussi en milieu de soins. Il a profité de l’occasion pour saluer l’engagement du Mali dans la promotion du lavage des mais au savon à travers la tenue régulière de cette journée depuis 2008. Dr Jean Pierre Baptiste a soutenu que cet engagement a abouti aux progrès réalisés par le pays dans la pratique de ce geste de 2017 à 2019 passant de 16 % à 52 %. Cependant, il consent que des efforts restent à fournir notamment en milieu rural ou seulement 39 % des ménages disposent de dispositifs fonctionnels de lavage des mains au savon.

Le thème de la journée, pour la représentante de l’UNICEF, Mme Macoura Oularé, met un accent particulier sur la nécessité de faire de l’hygiène des mains une réalité quotidienne pour chacun et chacune en vue de réduire la transmission des maladies. Selon elle, cette célébration a pour objectif de mobiliser les populations et les décideurs politiques sur l’importance du lavage des mains considéré comme un moyen simple, efficace et abordable pour prévenir les maladies.

Le thème de cette année était «hygiène des mains pour tous»

« C’est un geste simple peu couteux, mais fortement utile pour réduire la morbidité aux maladies diarrhéiques avec une forte incidence sur les infections » a-t-elle affirmé. La représentante a révélé que l’UNICEF recommande davantage le lavage des mains après avoir toussé ou éternué surtout en cette période de Covid-19.

Le ministre de la Santé et du Développement social, Dr Fanta Siby, a pour sa part déclaré que le thème s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’OMS sur l’hygiène des mains qui permet non seulement de prévenir et de contrôler la pandémie à Covid19 mais aussi de travailler pour garantir des comportements durables afin de parvenir à un accès universel à l’hygiène des mains.

Pour la ministre, cette pandémie nous rappelle encore que l’un des moyens les plus efficaces et des plus simples pour arrêter la propagation d’un virus reste l’hygiène des mains notamment le lavage des mains au savon. La constance de cette pratique permet de prévenir les maladies, d’aider à la croissance des enfants et contribuer à l’atteinte des Objectifs du développement durables (ODD). « En se lavant les mains, on réduit la charge microbienne de plus de 90% d’où toute son importance dans la prévention des maladies infectieuses », a t-elle indiqué.

Elle a recommandé de se laver les mains au sortir des toilettes, après le nettoyage des enfants après leurs selles, avant de préparer les repas, avant de manger ou de donner à manger et après tout contact des mains avec les liquides biologiques, les surfaces et les objets souillés. à ceux-là, la ministre a ajouté la consommation d’eau potable, la protection des aliments, la désinfection des crudités avant de les manger, l’utilisation et l’entretien des latrines.

Avant de lancer la caravane de sensibilisation du lavage des mains au savon, Dr Fanta Siby a lancé un vibrant appel à toutes les bonnes volontés afin qu’elles apportent leur concours pour qu’il y ait dans chacune des écoles un point d’eau potable, des latrines et des postes de lavage des mains. Elle s’est dite convaincue que cela permettra aux enfants d’acquérir les réflexes de bonne pratique en hygiène.

Fatoumata NAPHO

Laisser une réponse