LE CANDIDAT DU PACP DE RETOUR DANS SON FIEF

0
436

Quelques heures après l’ouverture officielle de la campagne pour l’élection d’un président de la République pour les cinq prochaines années (2018-2023), les partisans du candidat Niankoro Yeah Samaké, président fondateur du Parti pour l’action civique et patriotique (PACP), ont investi le siège de leur formation politique. Ils sont visiblement déterminés à tout mettre en œuvre pour convaincre nos compatriotes d’accorder leur confiance au candidat de leur parti. Les sympathisants du PACP n’avaient qu’un seul mot à la bouche : «Mener un combat inlassable jusqu’à l’investiture de leur candidat comme locataire du palais de Koulouba».
Pour parvenir à cela, la direction de campagne du PACP compte sur l’engagement de chaque membre du parti afin de traduire dans les faits la devise de leur formation politique à savoir : «Unité, travail et progrès». C’est donc par une caravane que le PACP a débuté ce premier jour de campagne. Un véhicule sonorisé à bord duquel le candidat Yeah Samaké a pris place, en compagnie des jeunes de son parti, a fait le tour de certains quartiers de la rive droite. Des arrêts au niveau de certains grands axes ont permis aux caravaniers de rappeler aux populations la nécessité de sortir massivement pour retirer leurs cartes d’électeur. Ils s’empressaient d’inviter les gens à voter le candidat NiankoroYea Samaké le 29 juillet prochain afin de répondre aux attentes de nos compatriotes.
«Cette première journée de campagne nous permet surtout de jauger le niveau d’engagement politique de nos concitoyens», a expliqué un membre de la direction de campagne du PACP pour qui «diriger, c’est servir». Habillé en T-shirt aux couleurs (jaune-noir) du parti, le candidat a pris place dans un bus bariolé d’affiches à son éffigie.
Il devait prendre la direction de Ouéléssébougou, le fief du parti et sa ville natale, située à moins d’une centaine de Kilomètres de la capitale. C’est dans cette localité que Niankoro Yeah Samaké entend peser de tout son poids pour bien se positionner dans la course à la présidentielle. Bien entendu qu’il souhaite avoir des voix dans d’autres circonscriptions électorales, mais le candidat espère faire le meilleur score chez lui.
Déjà, le directeur de campagne du Parti pour l’action civique et patriotique, Mory Samaké, a une bonne impression de leur campagne. En ce qui concerne sa formation politique, le politicien explique que les jalons sont déjà posés pour que tout se passe dans de bonnes conditions. Se prononçant sur la situation actuelle du pays, il déplore l’absence de préfets et sous-préfets au niveau de certaines localités pour des raisons d’insécurité. Mais il met un bémol. Qu’à cela tienne, au niveau du PACP tout est fin prêt pour donner la victoire au candidat Niankoro Yeah Samaké au soir du 29 juillet, rassure le responsable politique.
M. T.

Laisser une réponse