«Le contentieux administratif malien» : Contribution pour une bonne répartition de la justice

0
374

Le livre est disponible à la librairie Ba au prix de 40.000 Fcfa

Il ne pourra plus être reproché au monde intellectuel malien de n’avoir pas consacré de travaux de recherche au droit administratif. Le Dr Kalilou Doumiba comble ce vide en publiant un ouvrage intitulé : «Le contentieux administratif malien». Comme en témoigne le professeur Jean du Bois de Gaudusson, dans la préface du livre.

«L’ouvrage de M. Kalilou Doumbia comble un vide : il n’existe pas d’étude d’ensemble de la justice administrative ni même du droit administratif au Mali ; il participe au développement que l’on observe dans les états d’Afrique francophone des travaux et publications en matière d’administration publique et de son contrôle, domaine trop souvent et longtemps délaissé par les universitaires», a écrit le professeur émérite de droit public à l’Université de Bordeaux. Ce livre de 711 pages publié cette année au Sénégal aux éditions L’Harmattan est la suite logique de sa thèse de doctorat unique en droit public soutenue à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar en 2017. Cette prouesse académique fait de lui le premier spécialiste en contentieux administratif au Mali. Le livre est disponible à la librairie Bah.

Désormais, dans les rayons des bibliothèques «les amoureux fervents» de cette discipline auront de quoi étancher leur soif de savoir. L’état aussi pourra en profiter pour parfaire le fonctionnement de notre justice pour sa saine répartition au profit de nos concitoyens. En parcourant le livre, le lecteur sera étonné par la rigueur scientifique qui sous-tend cette production.

Il admirera le goût de ce jeune chercheur pour les énigmes judiciaires et son opiniâtreté à démêler les situations les plus inextricables. Au total, il a collecté 4.115 arrêts au niveau de nos tribunaux administratifs (Bamako, Kayes, Mopti) en les soumettant à la lumière d’un esprit tenace qui ne désarme pas face à la difficulté. Ainsi, les a-t-il examiné pour voir si ces décisions de justice rendues étaient saines ou non.

Ce qui fait de ce livre une contribution au renforcement de la justice malienne. Dont les faiblesses n’y sont point voilées. On note, entre autres, des problèmes structurels et ceux liés à la formation des magistrats en charge de la justice administrative. Tout lecteur sortira enrichi au contact des pages du livre. Il découvrira que le droit administratif est un bouclier qui protège le citoyen de l’arbitraire des pouvoirs publics.

L’espoir renaît lorsqu’on apprend plus tard que prendra fin le comportement léonin de ce «Baba koumandan» ou de «ce maire» qui s’arroge le droit de déposséder impunément le pauvre citoyen d’un permis d’occuper pour l’attribuer à un autre citoyen. Cela, si l’on dotait notre pays d’une juridiction administrative autonome exerçant pleinement sa mission.

En attendant, le professeur d’Université attire l’attention sur l’urgence d’accentuer la sensibilisation citoyenne quant à l’existence d’un droit spécialisé dans le traitement des litiges entre l’état et les citoyens. Car, le développement et la cohésion d’un état passent par l’existence d’une bonne justice administrative, apprend le livre. Qui est disponible à la Librairie Bâh au grand hôtel de Bamako.

Lassana NASSOKO

Laisser une réponse