Le Haut commissaire du HCR à Bamako : FILIPPO GRANDI REÇU PAR LE PRÉSIDENT IBRAHIM BOUBACAR KEÏTA

0
458

Après la Libye et le Niger, le Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi a effectué une visite de 48 heures, le week-end dernier dans notre pays. L’hôte de marque a été reçu en audience par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, vendredi en fin d’après-midi, à Koulouba. Les deux personnalités ont largement évoqué la situation préoccupante des nombreux refugiés étrangers sur notre sol et aussi celle des nôtres dans d’autres pays.
A l’issue de l’audience, le patron du HCR a, d’entrée, indiqué avoir eu une discussion très positive avec le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. «J’ai été très encouragé par ce que j’ai entendu du chef de l’Etat, essentiellement l’affirmation très claire que les Maliens qui se trouvent comme réfugiés dans les pays voisins peuvent rentrer, qu’il n’y aura pas de rapatriements forcés», s’est réjoui Filippo Grandi.
Néanmoins, a-t-il ajouté, le président Keïta a insisté sur la nécessité de créer les conditions au Mali pour que ces personnes puissent rentrer au bercail. «Nous savons quels sont les éléments de ces conditions : c’est la sécurité tout d’abord, l’investissement dans le développement, dans l’éducation, dans les opportunités économiques etc. Ces deux aspects de la stabilité sont extrêmement importants pour que les gens se sentent motivés à rentrer définitivement au pays», a analysé le haut responsable onusien.
Par ailleurs, il a souligné que la gestion de la question des réfugiés d’autres pays qui se trouvent au Mali, dont le nombre est estimé à entre 20 et 30.000, a aussi été abordée au cours de l’entrevue avec le chef de l’Etat.
«J’utilise cette opportunité pour faire un appel aux bailleurs de fonds internationaux pour qu’ils nous soutiennent dans cette action très importante pour le Mali, les Maliens et les pays voisins qui hébergent ces réfugiés. Nous avons besoin de plus de ressources et de la sécurité», a plaidé Filippo Grandi.
L’audience s’est déroulée en présence de certains proches collaborateurs du président de la République. Étaient aussi présents les ministres des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly, de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté ainsi que le chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif.
Massa SIDIBÉ

Laisser une réponse