LE PREMIER MINISTRE A APPELÉ LES MALIENS À VOTER MASSIVEMENT

0
454

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a voté ce dimanche 29 juillet, jour du premier tour de l’élection présidentielle à la mairie du District de Bamako, en Commune III. C’est à 9h58 que le chef de gouvernement a fait son entrée dans son lieu de vote. Il s’est acquitté de son devoir civique dans le bureau n°002.
A son arrivée, Soumeylou Boubèye Maïga s’est mis dans le rang dans lequel le devançaient cinq personnes. Après avoir voté, il s’est dit très heureux. Pour lui, la tenue de cette élection résulte de la conjugaison de  toutes les bonnes volontés et initiatives désireuses d’aller à un «scrutin apaisé et incontournable».
«En tant que citoyen, je suis content d’accomplir pour la sixième fois mon devoir de citoyen et de peser  ainsi sur les politiques publiques qui seront mises en œuvre et de pouvoir interpeller et être exigeant vis-à-vis de nos autorités et de ceux qui nous gouvernent», a-t-il souligné. Il a appelé tous les citoyens à voter. «Votez pour qui vous voulez mais votez quand même parce que c’est un des devoirs fondamentaux des citoyens», a-t-il dit avant d’inviter l’ensemble des citoyens à rester mobilisés pour une élection réussie. «En accomplissant son vote, le citoyen pourrait être plus exigeant envers les autorités et les gouvernants et compter pour le pays», a-t-il précisé.
La tenue de cette élection est une fierté pour le locataire de la Primature. Il a rappelé que le gouvernement a travaillé d’arrache-pied pour la tenue du scrutin du 29 juillet. «Quand on arrivait, a-t-il expliqué, beaucoup de gens pensaient que le scrutin ne pouvait pas avoir lieu à la date indiquée à cause de la crise que traverse le pays, mais pendant six mois, l’entente et les négociations nous ont permis d’arriver convenablement et consensuellement à la tenue de cette élection».
Le Premier ministre a appelé la classe politique et l’ensemble des Maliens à se donner la main lors de ces échéances électorales pour faire prévaloir la paix pour l’avenir du pays. Il les a également exhortés à s’acquitter de leur devoir civique en sortant massivement voter.. Selon lui, cela permettra au Mali d’avoir un président consensuel qui dirigera le pays. «Le vote passe mais l’Etat reste, et sans la paix, cela n’est pas possible. Ce message doit être compris par tous les acteurs et tous les Maliens», a-t-il conseillé. «J’appelle tout le monde au vote pour contribuer à la gestion du pays», a conclu le chef du gouvernement.
S. K.

Laisser une réponse