Le Premier ministre à Goundam et Diré : À l’écoute des préoccupations locales

0
410

Le chef du gouvernement a annoncé que l’effectif de l’Armée sera bientôt renforcé

Dans les deux chefs-lieux de cercle de la Région de Tombouctou, le chef dugouvernement a pu mesurer les besoins des populations en termes d’infrastructures de base et de sécurité. Dr Boubou Cissé a promis d’y répondre

C’est par la route que le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a parcouru hier les 90 kilomètres qui séparent Tombouctou et Goundam. À son arrivée dans la cité, il a été accueilli dans une liesse populaire. Les activités se sont ensuite enchainées. Après avoir visité les produits maraîchers frais et conditionnés des coopératives féminines à la mairie, le chef du gouvernement a rencontré les notabilités au siège du conseil de cercle, avant de présider la conférence des cadres.
Le Cercle de Goundam a exposé ses doléances au premier responsable de l’administration parmi lesquelles la construction d’infrastructures sociales de base, la lutte contre l’insécurité, l’électricité, le manque d’appareil de radiographie et d’oxygène au Centre de santé de référence, la construction d’un commissariat de police, la création d’un centre pour les différents corps de métiers, la construction d’un complexe sportif pour le développement du sport.
Le préfet Mamadou Konaté a tout de même rappelé que le cercle a bénéficié du gouvernement et de ses partenaires de deux programmes initiés dans le souci d’une part d’améliorer les conditions de vie et de travail des populations et d’autre part faciliter le retour de l’administration dans les régions du nord affectées par la crise multidimensionnelle. Il y a eu aussi la distribution de 432 tonnes de vivres aux populations par le Commissariat à la sécurité alimentaire.
Sur le plan sécuritaire, dira le chef de l’exécutif local, Goundam observe depuis 2018 une accalmie dans le cadre du retour progressif de la paix et de la cohésion sociale grâce aux efforts du gouvernement. Dans la confiance mutuelle entre forces de sécurité et populations, a rappelé le préfet, le cercle a pu organiser les élections de 2018 dans les 322 bureaux de vote de ses 16 communes. Et avec les mêmes dispositifs, il est prêt à organiser les élections législatives en mars prochain.
Au nom des communautés sédentaires, Boubacar Touré a axé son intervention sur l’insécurité, même s’il reconnaît qu’il y a une accalmie. Mais pour consolider cet acquis, il a demandé le redéploiement de l’armée reconstituée dans la région. Aussi, a-t-il sollicité la remise de moyens adéquats à la disposition de l’Office de mise en valeur du système Faguibine.
Le Premier ministre dira qu’il a pris bonne note des différentes préoccupations des populations, assurant que des dispositions seront prises pour les satisfaire dès son retour à Bamako. Il a salué la résilience des populations de Tombouctou et de Goundam face à la crise et aux difficultés auxquelles le pays est confronté. Sur le plan de la sécurité, le chef du gouvernement a affirmé que des dispositions sont en train d’être prises pour renforcer l’effectif des forces de défense et de sécurité afin d’assurer la quiétude des populations. Aussi, des dispositions sont prises pour équiper l’armée en moyens adéquats afin qu’elle soit plus opérationnelle et efficace face aux attaques.
Dr Boubou Cissé s’est dit touché par le cri de cœur des enfants qui souhaitent la reprise des cours à l’école. Il a indiqué que c’est aussi le souhait du gouvernement que les élèves reprennent le chemin de l’école. C’est pourquoi, le dialogue se poursuit avec les syndicats grévistes.

CONSTRUCTION DU LYCÉE- Après Goundam, le chef du gouvernement s’est rendu à Diré où il a procédé au lancement des travaux d’achèvement du lycée public qui coûteront un peu plus d’un milliard de nos francs. Pour l’occasion, toutes les communes du Cercle se sont mobilisées pour lui réserver un accueil populaire.
Pour le 2è adjoint au maire Abdoulaye Cissé et pour le président du conseil de cercle, Rhissa Ag Cheboune, le lancement du redémarrage des travaux de construction de ce lycée est un grand soulagement pour toute la population du cercle et au-delà. Les deux personnalités ont également salué l’installation d’un camp militaire pour lutter contre l’insécurité dans la localité.
Très heureuses du lancement des travaux de leur lycée, les populations de Diré ont offert plusieurs cadeaux à Dr Boubou Cissé et à sa délégation.
Après avoir posé la première pierre du redémarrage des travaux, le chef du gouvernement a confié à la presse que ce lycée est important pour la population de Diré, car il va recevoir plus de 450 élèves. Mais les travaux qui avaient commencé depuis 2011 ont été interrompus d’abord à cause de la crise et par la suite, à cause du manque de ressources. Pour le Premier ministre, sa construction évitera aux élèves d’aller jusqu’à Goundam ou même à Tombouctou.
De retour à Goundam, Dr Boubou Cissé a partagé un repas de corps avec les éléments des Forces armées maliennes (FAMa) déployées dans la zone. Un moment de grande convivialité que certains jeunes militaires n’oublieront pas de sitôt.

Envoyé spécial
Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse