Le président de la République en visite à Kita : À CŒUR OUVERT AVEC LES FORCES VIVES

0
436

Les résultats de la dernière campagne cotonnière sont très probants pour notre pays. En effet, avec une récolte de plus de 728.000 tonnes, le Mali s’est classé au terme de la dernière campagne, premier producteur de coton en Afrique. La contribution du cercle de Kita, dans la Région de Kayes, avec une production cotonnière de 58.800 tonnes, dans cette performance, a été importante.
C’est ce symbole, avec d’autres raisons, qui a amené le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta à présider, jeudi dernier à Kita, la clôture officielle de la campagne cotonnière 2017 – 2018. C’est par la rencontre avec les forces vives que le président de la République a achevé sa visite sur place.
Cette rencontre qui s’est tenue à la «Case de la CMDT» de Kita a enregistré la présence des membres de l’importante délégation présidentielle, des autorités politiques et administratives de Kayes et de Kita. Etaient aussi présents les représentants des différentes couches venus de plus de 360 villages du Cercle de Kita, les acteurs du monde rural et de nombreux autres invités.
Dans son intervention, le gouverneur de la Région de Kayes, Baye Konaté, a salué cette visite du chef de l’Etat, avant de revenir sur quelques défis dont l’organisation de l’élection présidentielle du 29 juillet. «Le matériel et les documents électoraux pour les élections du 29 juillet ont été réceptionnés par tous les préfets. La Région compte 959.954 électeurs pour 2921 bureaux de vote», a précisé le chef de l’exécutif à Kayes.
Les jeunes de Kita, par la voix de leur porte-parole, Salif Boubacar Tounkara, ont salué le chef de l’Etat pour les initiatives présidentielles dont ils sont bénéficiaires. Selon M. Tounkara, ces actions du président Keïta ont permis à des milliers de jeunes de sortir de la précarité et d’assumer des responsabilités sociales au niveau du village. Il s’agit, a détaillé le porte-parole des jeunes de la “capitale de l’arachide”, des programmes de l’APEJ, du PROCEJ, des sessions de formation du camp de jeunesse de Toukoto etc.
Néanmoins, Salif Boubacar Tounkara soumettra quelques doléances à Ibrahim Boubacar Keïta : construction d’un stade moderne de football et d’un carrefour des jeunes à la dimension du potentiel humain de la ville et du Cercle de Kita…
Abondant dans le même sens, les femmes de Kita ont aussi rendu un vibrant hommage au président de la République. «Je vous remercie infiniment pour tout ce que vous avez fait pour nous les femmes à Kita et nos enfants : les formations, les dons de matériels de travail, les créations d’emplois, les dons de produits alimentaires aux démunis etc. Sur le plan de la santé, une banque de sang moderne serait souhaitable», a déclaré Mme Makalou Aïssata Sacko, au nom des femmes de Kita.
Dans ses réponses, le chef de l’Etat a, à son tour, remercié les populations de Kita pour cette mobilisation grandiose à lui réservée. Par la suite, Ibrahim Boubacar Kéïta a dit avoir pris bonne note des préoccupations soulevées, assurant que l’Etat apportera, dans la mesure du possible, des réponses.
Par ailleurs, sur le plan sécuritaire, le président de la République a martelé que les Dozos (confrérie des chasseurs traditionnels) ne doivent en aucune manière se substituer à l’armée nationale. «Seules les forces armées ont le droit à l’utilisation de la force armée pour la défense territoriale», a-t-il insisté, avec vigueur.
Massa SIDIBÉ

Laisser une réponse