Le sursaut des femmes de Goundam : Vaincre la pauvreté et devenir autonomes

0
168

Les revenus tirés de la vente du savon sec et liquide aident à mieux vivre

Les femmes de Goundam ont engrangé de nombreux succès pour réussir l’autosuffisance alimentaire et se hisser à un bon niveau d’aisance matérielle. Les autorités administratives, politiques, les populations n’arrêtent pas de vanter leur esprit d’ingéniosité, de créativité et d ‘engagement dans la lutte contre la pauvreté. L’ association féminine présidée par l’enseignante de formation, Mme Dicko Bintou Wassika fait honneur à la ville de Goundam. Elle est totalement dévouée à la cause des femmes. Malgré son rang élevé dans la société, Mme Dicko a préféré se mettre au service de ses sœurs. Elle leur dispense des cours pratiques de teinture, de fabrication du savon et d’embouche. Les événements malheureux de 2012 ont causé du tort aux femmes dans le nord du Mali. Elles ont subi des agressions de toutes sortes. Des groupes de mères de famille seront contraintes de se déplacer vers le sud. Mme Dicko a mis à profit le temps de son exode pour se former dans la fabrique de savon sec et liquide. Elle suivra des stages de perfectionnement dans les techniques de la teinture, la manipulation de divers ingrédients et la commercialisation de ses productions.
La seule motivation de Mme Dicko est d’ aider les femmes de Goundam . Elle axe particulièrement ses efforts sur les femmes déplacées. L’objectif est de les rendre capables de se prendre en charge. Elle est convaincue que la lutte contre la pauvreté sera gagnée si chaque femme devient active. Le préalable est de savoir faire quelque chose de ses dix doigts pour résoudre ses problèmes et devenir autonome. Mme Dicko encadre bénévolement une demie douzaine d’associations de femmes dont les femmes déplacées à Goundam. Plusieurs déplacées sont aujourd’hui retournées dans leurs villages respectifs. Elles évoluent à leur propre compte et font la fierté de leur unité de production.
L’idéal de Mme Dicko est de valoriser la production locale. La matière est abondante. La main-d’ œuvre est disponible.
Elle invite la population à acheter les produits locaux pour réduire la pauvreté et soutenir des mères de familles à sortir des difficultés quotidiennes. à Goundam, les femmes attestent de la qualité de l’encadrement de Mme Dicko. Elles affirment que le savon a des vertus infinies aux yeux d’une mère de famille. Toute la communauté féminine de Goundam loue la bravoure, la disponibilité et le savoir -faire de Mme Dicko dans la transmission de son expérience à ses soeurs.
Almahadi A TOURé
Amap-Goundam

Laisser une réponse