Législatives à Bamako : Les premières tendances

0
793

Le taux de participation est encore très faible dans la capitale, où il y a 14 sièges à pourvoir

Les Maliens ont voté, dimanche, pour élire leurs députés. À Bamako, 1.265.484 électeurs étaient appelés aux urnes pour ce second tour qui a concerné toutes les six communes du District. Au gouvernorat, la compilation des résultats provisoires est bouclée. Ils seront officiellement proclamés, dans la semaine, par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.
En attendant, le document établi par le gouvernorat illustre un recul du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM). Sa liste (alliance RPM-MPM-Adema-Pasj) en Commune II est la seule à avoir pu tirer son épingle du jeu, avec 61,55% des 15.783 suffrages valablement exprimés. La liste adverse, celle de l’ADP-Maliba-URD-Codem, n’a recueilli que 38,45%.
C’est le parti PRVM-Fasoko qui s’est imposé en Commune I avec 54,16% des voix, face à une coalition de poids lourds : RPM et Adema-Pasj. Le duo n’a récolté que 45,84% des suffrages valablement exprimés. Les mêmes poids lourds, avec le PS, ont été défaits en Commune VI par le groupement de partis politiques URD-LDC qui a raflé la mise avec 52,31% des suffrages.

En Commune V, l’Alliance URD-Adema-ADP Maliba sort victorieuse de ces joutes avec 50,38%, contre 49,62% pour la liste RPM-APR. Alors qu’en Commune III, la liste URD arrive en tête avec 55,08% des voix. Seulement 44,92% des 16.458 suffrages exprimés reviennent à la liste concurrente, celle du parti Synergie pour un nouveau Mali. Et, enfin, les électeurs de la Commune IV ont massivement choisi Yelema. Le parti de l’ancien Premier ministre, Moussa Mara, a obtenu 22.036 voix, soit 59,50%. Les 40,50 % restants ont voté pour l’Alliance UDD-PSDA.
Ce scrutin, qui s’est déroulé normalement dans la capitale, remet aussi sur la table le sempiternel défi de la participation aux élections dans notre pays. Les données compilées par le gouvernorat indiquent, en effet, des taux de participation très bas. Aucune commune n’ayant franchi le seuil des 19%. Sur ce registre, la palme revient à la Commune IV, où 18,74% des électeurs inscrits ont effectué le déplacement dans les centres de vote. Ceux de la Commune III se sont mobilisés à 17,06%, alors que la Commune V affiche 13,51%, suivi par la Commune II avec 13,07%. Les Communes I et VI enregistrent les taux les plus bas : 11,62% et 9,18%.
Ces chiffres, faut-il le rappeler, doivent être validés par la Cour constitutionnelle, après la proclamation des résultats provisoires par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation dans la semaine.

Issa DEMBÉLÉ

Laisser une réponse