Ligue des champions d’Afrique : Une formalité pour le stade malien ?

0
88

Vainqueurs 2-1 à l’aller en Guinée, les Blancs ont toutes les cartes en main pour achever le travail à Bamako et valider leur ticket pour le prochain tour

La manche retour du tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique entre le Stade malien et l’AS Ashanti Golden Boys de Siguiri se dispute demain au stade du 26 Mars. Au match aller, les Blancs l’ont emporté 2-1 grâce à deux réalisations de Mamadou Coulibaly et ce deuxième acte ne devrait être qu’une simple formalité pour le représentant malien. En tout cas, il est difficile d’imaginer l’équipe de Sotuba rater la qualification, après s’être imposée hors de ses bases et de surcroît, face à une formation presque inconnue à ce niveau. Mais attention tout de même, l’Ashanti Golden Boys est arrivée à Bamako avec quatre matches dans les jambes (le championnat guinéen a débuté, il y a plusieurs semaines) et l’atout fraîcheur physique plaide en faveur des visiteurs.

On sait aussi que l’équipe de Siguiri est sixième du championnat guinéen et n’a concédé qu’une défaite en quatre sorties. Les Blancs de Bamako devront également avoir présent à l’esprit que leurs adversaires n’ont plus rien à perdre et qu’ils joueront leurs chances à fond pour ce deuxième acte. Pour eux, ou ça passe ou ça casse.
Joint au téléphone, le technicien stadiste, Rigo Gervais, annonce que son objectif est de confirmer la performance du match aller et se qualifier pour le prochain tour. «C’est un autre match qui débute pour nous et surtout il faut achever le travail du match aller», déclare le technicien ivoirien. «L’objectif est la qualification, c’est pourquoi je demande aux joueurs de concrétiser les occasions de but. Cette rencontre est très importante pour moi, car je vais jouer à domicile pour la première fois depuis que je suis à la tête de cette équipe, rappelle Rigo Gervais.

L’équipe guinéenne nous a montré en deuxième période du match aller qu’elle ne va pas lâcher si facilement et elle vient pour jouer à fond ses chances et tenter de nous rendre la monnaie de notre pièce. Donc, il faut que mes joueurs restent concentrés pendant toute la rencontre. Je m’attends à un match difficile où on doit batailler dur pour se qualifier, J’ai confiance aux joueurs et ils m’ont promis de tout faire pour offrir la qualification aux supporters», dira le nouvel entraîneur des Blancs.

Le technicien conclura : «Je remercie les supporters pour le soutien qu’ils nous apportent chaque jour aux entraînements, qu’ils continuent de prier pour la qualification, afin que nous puissions passer cette étape des préliminaires et bien préparer le tour suivant. Le match sera joué à huit clos donc ce sera sans les supporters, ça fait mal mais ça fait désormais partie des règles, Covid-19 oblige».
À l’instar de son entraîneur, le défenseur Issiaka Samaké s’attend à un match difficile et met en garde ses coéquipiers contre tout éventuel relâchement. «Nous nous attendons à un match difficile, mais nous sommes prêts et nous répondrons présents. Il n’y a pas de calculs à faire, il faut tout simplement faire une bonne prestation et gagner», martèle l’international malien.

Pour le héros de la manche aller, Mamadou Coulibaly, il n’y a qu’un seul mot d’ordre : gagner et se qualifier. «Le mot d’ordre à Sotuba, c’est la qualification, rien que ça. Nous allons entamer cette rencontre avec force et détermination. Nous avons besoin du soutien de tout le peuple malien, car ce n’est pas le Stade malien qui joue mais le représentant du Mali. Mettons les querelles de personne de côté pour regarder dans la même direction pour cette campagne africaine», plaide le canonnier de Sotuba.

L’équipe de l’Ashanti Golden Boys est arrivée mercredi à Bamako et quelques heures après leur arrivée, les joueurs de Siguiri ont effectué leur premier entraînement au stade Modibo Keïta. Ils feront la traditionnelle reconnaissance du terrain aujourd’hui à 16h au stade du 26 Mars. Si le Stade malien se qualifie, une hypothèse probable, il affrontera le Wydad Athletic club au second tour pour une place en phase de la poule de la compétition.

L’autre représentant malien dans les compétitions africaines des clubs, Yeelen olympique joue son mach retour demain samedi à Niamey contre l’Union sportive de la gendarmerie nationale du Niger. À l’aller, les Olympiens s’étaient inclinés 0-1 au stade du 26 Mars et les chances de qualification du gardien Kalilou Traoré et de ses coéquipiers sont très minces. En effet, pour espérer renverser la vapeur à Niamey, Yeelen olympique devra s’imposer par deux buts d’écart ou à défaut, assurer le service minimum et avoir droit à la séance des tirs au but.

Djènèba BAGAYOKO

Samedi 5 décembre au stade du 26 mars
16h : Stade malien-Ashanti Golden Boys
Arbitrage du Sénégalais Adalbert Diouf, assisté de ses compatriotes Amadou Ngom et Alioune Sow Sandigui.
Commissaire : Massa Diarra (Mauritanie).

Laisser une réponse