L’IPR/IFRA et L’ORTM liés par un partenariat

0
133

Les deux dirigeants échangent les documents de leur collaboration

L’Institut polytechnique rural/Institut de formation et de recherches appliquées (IPR/IFRA) de Katibougou et l’Office de radiotélévision du Mali (ORTM) ont signé, vendredi dernier, une convention de partenariat. La cérémonie s’est déroulée à l’IPR à Katibougou sous la présidence du directeur général de l’Institut Dr Lassine Soumano entouré de son staff. L’ ORTM était représentée par son directeur général Salif Sanogo accompagné par ses proches collaborateurs.
Conformément à l’ordonnance N° 10-027 /PRM du 4 août 2010, l’IPR/IFRA de Katibougou est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST). Aussi le gouvernement s’est engagé en 2011 dans une réforme fondamentale de l’enseignement supérieur qui porte sur la réorganisation de sa gouvernance. « Cette réforme a pour objectifs de renforcer la capacité des instituts d’enseignement supérieur au Mali, de produire des diplômés hautement qualifiés avec des compétences pertinentes répondant aux besoins du marché du travail », a souligné Dr Soumano. C’est dans ce sens, a-t-il ajouté, qu’en échange d’une plus grande autonomie accordée aux instituts d’enseignement supérieur, les autorités avec l’appui des partenaires techniques et financiers, dont la Banque mondiale à travers le Projet d’appui au développement de l’enseignement supérieur (PADES) leur demandent désormais d’élaborer leur propre politique institutionnelle à travers, notamment des plans stratégiques liés à des contrats de performance, afin d’obtenir les meilleurs résultats. « L’IPR/IFRA grandit à mesure que s’élargit la pyramide des conventions qu’il signe avec les partenaires. Au delà de l’augmentation du nombre des partenariats, une attention particulière a été accordée à la qualité des collaborations qui se mettent en place surtout avec l’ORTM », s’est réjoui le Dr Soumano.
De son côté, le directeur général de l’ORTM Salif Sanogo a promis que l’ORTM s’engage à donner plus de visibilité à l’Institut. Cette campagne médiatique permettra de comprendre le rôle qu’il joue dans le développement économique et social du Mali, un objectif majeur des plus hautes autorités du pays.
A. MAIGA
Amap-Koulikoro

Laisser une réponse