Liptako malien : Barkhane maintient la pression

0
196

L’opération Barkhane assure qu’elle continue d’imposer une forte pression sur les Groupes armés terroristes dans le Liptako malien afin d’amoindrir leurs capacités logistiques et de combat. L’armée française l’a rappelé dans un communiqué rendu public la semaine dernière.

Le 11 septembre, annonce le communiqué, une unité du Groupement tactique désert (GTD) Bercheny a effectué une mission dans la zone d’Ansongo. « Suite à la fouille de maisons suspectées d’appartenir à des personnels liés aux groupes armés terroristes, les soldats de la force Barkhane ont découvert d’importantes ressources logistiques dont des motos, des équipements électroniques. Mais également des armements de différents types », précise le communiqué.

Le lendemain, une autre unité du GTD Bercheny, engagée dans une opération de reconnaissance dans le Liptako a été prise à partie par un groupe de terroristes qui a réussi à s’exfiltrer. Après avoir repris leurs opérations de fouille, les soldats de Barkhane ont découvert à proximité de la zone de contact plusieurs motos et divers effets militaires. Dans la même localité, ils ont également découvert d’autres ressources logistiques dont à nouveau des armes de guerre.

Il faut rappeler que l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle est conduite par les armées françaises en partenariat avec les pays du G5 Sahel. L’opération repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad.

Elle regroupe environ 5.100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Oumar Diakité

Laisser une réponse