Lutte contre la Covid-19 : Lancement d’une campagne de communication de proximité

0
142

Le coronavirus n’a pas encore fini de faire parler de lui dans notre pays. Son rythme de propagation exige certaines mesures de prévention pour briser la chaîne de contamination. Pour faire passer ce message, une communication de proximité de grande envergure au sein de la population est plus que nécessaire. C’est dans cette vision qu’une caravane de sensibilisation a été initiée par le ministère de la Santé et des Affaires sociales avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, notamment l’Unicef sur les mesures barrières’ y compris le port du masque dans le cadre de l’initiative présidentielle «Un Malien, un masque».

Le lancement de la caravane s’est déroulé, mardi, au pied du monument Obélisque par le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé.

C’était en présence de la représentante de l’Unicef, Macoura Oularé et du maire de la Commune IV, Abdallah Yattara. Organisée par la direction générale de la santé et le Centre national d’information d’éducation et de communication pour la santé (CNIECS), la caravane s’inscrit en droite lige de l’initiative «Un Malien, un masque». Elle vise à sensibiliser les populations sur l’importance du respect des mesures barrières, notamment le port du masque pour couper la chaîne de transmission de la pandémie.

Durant un mois, 36 volontaires munis de mégaphones à bord de 36 tricycles écumeront les rues de la capitale et les grandes artères pour livrer des messages dans ce sens. Pour le ministre Sidibé, cette opération est une continuité de l’indispensable campagne pour aller vers les populations.

«Aujourd’hui avec l’Unicef, nous lançons cette campagne avec 36 tricycles qui vont sillonner les 6 communes de Bamako, pendant un mois, pour porter le message de la prévention. Il s’agit du respect de la distanciation sociale, du port des masques et le lavage des mains au savon», a-t-il indiqué.

Le ministre de la Santé a rappelé la nécessité de mutualiser les moyens pour combattre la pandémie dont les conséquences agissent aussi sur l’économie. Il a estimé que la campagne est de toute évidence la bienvenue. C’est une opportunité de réussir une plus grande mobilisation sociale avec l’implication des maires, chefs de quartier, le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

Pour sa part, la représentante de l’Unicef a souligné l’importance de l’opération dans l’accompagnement du gouvernement dans la riposte contre le coronavirus. Selon elle, la campagne permettra d’apporter l’information auprès des femmes, des personnes âgées, des jeunes sur la maladie, les précautions à prendre pour éliminer sa transmission et aussi amener tous à se protéger. Quant à l’édile, il a invité les populations à intégrer le réflexe du port du masque.

Tamba CAMARA

Laisser une réponse