Lutte contre le coronavirus : Le Ministre Yaya Sangaré dote la presse de kits sanitaires

0
639

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions et Porte-parole du gouvernement a décidé d’appuyer les faîtières de la presse pour endiguer la propagation de la pandémie. Yaya Sangaré a, à cet effet, remis hier, à son département, des kits de lavage des mains et autres dispositifs de prévention à des associations et organisations faîtières de la presse. Il s’agit de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep), de l’Association des professionnels de la presse en ligne (Appel-Mali), de l’Union des radios et télévisions libres (URTEL), de l’Association des blogueurs du Mali (ABM), de l’Association des femmes de la presse malienne et de l’Organisation patronale de la presse.
Outre le ministre Sangaré, la cérémonie a enregistré la présence des membres du cabinet du ministère, du président de la Maison de la presse, Dramane Aliou Koné et des représentants de différentes associations et faîtières de la presse malienne.
Le don est composé d’une vingtaine de kits, comprenant chacun une bassine de lavage des mains, du savon, des masques, des gants et du gel hydroalcoolique. Il est destiné au siège des faîtières. Le but étant d’amener les faîtières à adopter les mesures préventives de façon quotidienne, de les vulgariser, afin que les équipements entrent dans les habitudes quotidiennes de nos populations.
Dans son intervention, le ministre Yaya Sangaré a indiqué : « Nous sommes dans une phase de la lutte qui nécessite que nous soyons tous ensemble, qu’il y ait un élan de solidarité afin que nous puissions sauver le maximum de Maliens ». C’est pourquoi, dira-t-il, « nous avons voulu que vous soyez des vecteurs dans le cadre de l’information et de la communication pour le changement de comportement. Il faudrait que vous-mêmes vous soyez acquis et que vous disposiez des équipements appropriés afin que cela fasse partie de vos gestes quotidiens. Je pense que cela participera à votre adhésion à la chose et vous permettra de mieux comprendre les dangers que nous courrons ». Il a invité ensuite la presse à une vulgarisation diligente de ces mesures-là, afin que tous les Maliens puissent désormais adopter ces gestes barrières devenus aujourd’hui les seules façons de se protéger de ce mal.
« C’est un signe de respect et de considération qui nous rappelle au sens du devoir. Notre devoir est de donner la vraie information à l’ensemble des Maliens », a reconnu le président de la Maison de la presse. Dramane Aliou Koné a, au nom des bénéficiaires, tenu à remercier les confrères pour le travail abattu dans le cadre de la sensibilisation. Le patron du groupe Renouveau a aussi remercié le ministre donateur pour avoir pensé à la protection des hommes de médias à travers les faîtières, précisant que ces kits sont destinés à être installés devant les sièges des faitières.
Tamba CAMARA

Laisser une réponse