Lutte contre le coronavirus : Les universitaires entendent jouer leur rôle

0
175

L’USJPB accorde une importance particulière à ce colloque qui fait la promotion de la recherche

Le séminaire inaugural qui marque du coup le lancement officiel des activités du Laboratoire gouvernance, sociétés et sécurité (LaGoSS) de la Faculté des sciences administratives et politiques (FSAP) de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) s’est ouvert, hier, sur la colline de Badalabougou sous le thème : « état et société face à la crise sanitaire de la Covid-19 au Mali ».

La rencontre scientifique était organisée par LaGoSS, en partenariat avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le Laboratoire mixte international (LMI Macoter). Elle a réuni enseignants, chercheurs, juristes, scientifiques, spécialistes des sciences sociales et biomédicales, universitaires. Le séminaire a offert une opportunité d’échanges sur des aspects non médicaux de la lutte contre la pandémie et ses conséquences.

De manière plus spécifique, il a permis de questionner l’état, la société et de discuter sur des thèmes comme l’action publique en situation d’urgence, la gestion des inégalités sociales, les impacts économiques. Les mesures de relance de l’économie après la pandémie, les réseaux sociaux et la communication en temps de crise sanitaire, les mesures de prévention contre la pandémie, les pratiques religieuses et les actions collectives sous- régionales sont des thèmes qui ont été aussi abordés. Les panelistes ont aussi largement disséqué des sous-thèmes. Le doyen de la FSAP, Pr Cheick Hamala Touré, a expliqué qu’à travers ce séminaire, sa structure entend jouer sa partition dans la lutte contre le coronavirus pour le développement du pays.

Selon lui, les universitaires et praticiens des divers domaines de compétences s’offrent des opportunités à travers cette rencontre scientifique.Pour sa part, le vice-recteur de l’USJPB, Pr Bouréïma Kansaye, a assuré que son université accorde une importance particulière à ce colloque qui fait la promotion de la recherche.  Il a souhaité que les différentes communications donnent une solution pour circonscrire la Covid-19.

Quant au coordinateur scientifique du LaGoss, Pr Amadou Keïta, il a révélé que son établissement a été créé le 23 décembre 2019. Le LaGoSS a pour objectif général d’assurer la recherche au sein de la FSAP, d’organiser la recherche en sciences politiques, administratives, en action publique et en relations internationales. Et Pr Amadou Kéïta d’ajouter que le LaGoss travaille aussi avec le Fonds compétitif pour la recherche et l’innovation technologique (FCRIT) pour l’accompagnement de la recherche dans les universités.

Il a aussi précisé que dans la dynamique du développement de la recherche au sein de l’USJPB, le rectorat a entrepris l’élaboration d’un document de politique de recherche autour des axes comme la sécurité, l’état de droit, la gouvernance, le foncier, le développement durable, la dynamique transnationale et migratoire, le droit, société et mutations.

Le LaGoss entend soumettre un programme d’activités dont les points saillants sont, entre autres, l’organisation d’un atelier méthodologique à l’intention des professeurs de la FSAP, des séminaires doctoraux et trimestriels sur la base des activités de recherche, la définition des axes de recherche et la création des pôles de recherche, la publication en ligne d’un bulletin d’information, la préparation de la rédaction d’un ouvrage collectif vers fin 2021, la réflexion autour de la création d’une revue du laboratoire, entre autres.

Sidi Y. WAGUÉ

Laisser une réponse