Lutte contre le coronavirus : Moneygram international apporte sa contribution

0
202

Remise symbolique des kits sanitaires au CHU du Point G

L’année 2020 restera sans doute dans l’histoire comme celle de la pandémie du coronavirus, une crise sanitaire rare ayant retenue l’attention de l’ensemble des autorités et dirigeants du monde. Dans le cadre de la lutte contre ce fléau mondial, MoneyGram international n’est pas demeuré en reste. Avec ses banques partenaires, elle a remis, mercredi et vendredi dernier au Centre hospitalier universitaire (CHU) du Point G et l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes, des kits sanitaires.

Placé sous le thème « Corona kèlè » ou la lutte contre le co ronavirus, cette action solidaire de MoneyGram international visait à aider les structures hospitalières, premiers remparts dans la lutte contre la Covid-19, en mettant à leur disposition des kits sanitaires pour faire face aux besoins de plus en plus croissants.

En effet, en faisant ce don, MoneyGram apporte sa pierre à l’édifice dans la lutte contre la propagation de la Covid-19 engagée par les autorités du pays. Le CHU du Point G et l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes bénéficiaires de ce don de MoneyGram ont été dotés entre autres : de cartons de bidons de 1 litre de javel, des gants, de combinaisons à usage unique, de thermomètre Flash, des moustiquaires, des masques personnalisés MoneyGram, des kits bactérien, des bacs de lavage des mains automatiques, du gel hydroalcoolique et de matelas format 1 place 80 cm X 190 cm.

Ousmane Coulibaly, chargé des transferts rapides à la Banque malienne de solidarité (BMS), a expliqué que la remise de ces kits sanitaires dans les hôpitaux du Point G et Fousseyni Daou de Kayes rentrait dans le cadre des actions de solidarité de MoneyGram international et ses banques partenaires. Le monde, a-t-il poursuivi, a été frappé par une pandémie qui n’a épargné aucun pays. « Le Mali, pour sa part, n’a également pas été épargné par cette crise sanitaire mondiale et l’élan de solidarité doit amener chacun de nous à apporter sa contribution dans la lutte contre la Covid-19 », a-t-il ajouté.

Pour lui, la remise de ces kits va permettre la prévention et la prise en charge des malades de Covid-19 au CHU du Point G et l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes. Il a, au nom de toutes les banques partenaires de MoneyGram international, remercié et encouragé le personnel soignant des hôpitaux pour le travail remarquable qu’ils font pour la prise en charge des personnes atteintes de Covid-19.
Prenant la parole après la remise symbolique des kits sanitaires pour son hôpital, le directeur général du Point G, P Ilo Diall a remercié MoneyGram international pour avoir pensé à sa structure en leur faisant ce don qui doit être apprécié à sa juste valeur.

Le directeur général de l’hôpital de Kayes a remercié les donateurs pour le choix de sa structure

Pour le premier responsable du CHU du Point G, ce don va contribuer à améliorer la qualité de la prise en charge de la maladie à coronavirus dans notre pays. « Nous sommes très fiers du geste car pour faire face à cette pandémie, nous avons besoin d’entente, de cohésion et c’est dans cet élan de solidarité qu’on peut vaincre ce fléau », a-t-il conseillé, avant d’assurer les donateurs que les matériels mis à sa disposition seront utilisés pour le bonheur des malades.

Pr Ilo Diall a assuré que les kits seront utilisés non seulement dans le préventif mais également dans le curatif car, pour nettoyer une salle, il faut de l’eau de javel, pour se protéger contre cette pandémie, il faut se laver les mains, et pour le confort des patients, il faut également des matelas.

C’est pourquoi, Pr Ilo Diall a invité les donateurs à continuer cet élan de solidarité pour le bien du peuple malien. Il a appelé la population au respect des gestes barrières et que tout le monde accepte de se faire soigner si nécessaire car, la pandémie est une réalité et continue à faire des ravages dans d’autres pays.

Après l’hôpital du Point G, MoneyGram et ses banques partenaires se sont rendus à Kayes vendredi où ils ont procédé à la remise symbolique des kits sanitaires de l’hôpital Fousseyni Daou.

Le directeur général de l’hôpital, Toumani Konaré, après des mots de remerciement, a rappelé que sa structure hospitalière a enregistré son premier cas positif de Covid-19, le 23 mars 2020. Le vaillant personnel de l’hôpital Fousseyni Daou a-t-il fait savoir, s’est engagé, dès l’apparition de la maladie, presque les mains nues à respecter le serment qu’ils ont prêté en recevant le diplôme de médecin. Il a remercié les donateurs pour ces remises de kits ô combien nécessaires et importants pour tout le personnel soignant de hôpital et la prise en charge des patients admis dans sa structure. Toumani Konaré a donné la garantie aux donateurs que les kits mis à la disposition de l’hôpital Fousseiyni Daou seront utilisés comme cela se doit.

Le chargé des transferts rapides à la BNDA, Sory Ibrahima Goïta, a expliqué que le CHU du Point G et l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes ont été choisis par rapport à leur position dans la lutte contre le coronavirus dans notre pays. « Nous savons que le CHU du Point G et l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes sont de grands centres dans la lutte contre ce fléau dans notre pays», a expliqué le chargé des transferts rapides à la BNDA.

Cette remise de kits sanitaires, a-t-il poursuivi, est une manière pour MoneyGram et ses banques partenaires de perpétuer l’Opération Sounakari qui n’a pas eu lieu cette année à cause de la pandémie du coronavirus.

Abdoul Karim COULIBALY

Laisser une réponse