Lutte contre le Coronavirus : Tout est en place dans les hôpitaux

0
258

Le Premier ministre (2è à partir de la gauche) ici à l’Hôpital du Mali

Au CHU Gabriel, comme à l’Hôpital du Mali ou encore au Centre national d’Appui à la Lutte contre la Maladie, partout où il est passé, vendredi dernier, le Premier ministre Dr Boubou Cissé a pu constater l’opérationnalité du dispositif pour traiter d’éventuels cas
Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé était sur le terrain samedi dernier. Objectif, constater de visu le dispositif mis en place au sein de certaines structures sanitaires de la capitale dans le cadre de la prévention de la maladie à Coronavirus (Covid 19). Le chef de gouvernement a commencé sa visite par le Centre national d’appui à la Lutte contre la maladie (CNAM) où il a été reçu à son arrivée par le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé qui avait à ses côtés le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans notre pays, Jean Pierre Baptiste. Aussitôt arrivé, le chef du gouvernement a été conduit dans un laboratoire mobile qui dispose des équipements de dernière génération. Il s’agit d’un laboratoire de Niveau P3 qui peut détecter n’importe quel virus, quelle que soit sa dangerosité. Le plateau technique du laboratoire mobile, a assuré un spécialiste, est à la pointe de la technologie et toutes les compétences nécessaires sont également sur place pour faire le travail.
Après le laboratoire, Dr Boubou Cissé s’est rendu dans le bâtiment d’isolement entièrement rénové et équipé par les partenaires chinois dans le cadre de la prévention du Covid-19. À ce jour, aucun cas n’a été signalé au Mali, mais dans les structures sanitaires, notamment les Centres de santé de références et les hôpitaux, des espaces sont dégagés pour accueillir, isoler et traiter les cas suspects, assure-t-on du côté du CNAM. Le CHU Gabriel Touré a été la deuxième étape de la visite du Premier ministre. Dans cet hôpital également, un laboratoire existe déjà avec des équipements ultra-modernes et des spécialistes. Outre le laboratoire, le chef du gouvernement a visité le Centre universitaire des recherches cliniques, une structure à la pointe de la recherche. L’un des temps forts de sa visite au CHU Gabriel Touré a été la rencontre avec le personnel. À travers les échanges, Dr Boubou Cissé a pu jauger le niveau d’engagement des chercheurs et spécialistes dans la prévention contre la pandémie du Covid-19. Avant de quitter l’hôpital, le Premier ministre a signé le livre d’or.
Après le CHU Gabriel, Dr Boubou Cissé et la délégation qui l’accompagnaient ont mis le cap sur l’Hôpital du Mali, situé sur la Rive droite, précisément en Commune VI du District de Bamako. Dans cette structure également, le Premier ministre a fait le même constat : c’est-à-dire l’opérationnalité du dispositif mis en place pour la prévention du Coronavirus. Les salles sont équipées de lits, avec des appareils respiratoires dernier cri. La maladie du Coronavirus se manifeste surtout par une insuffisance respiratoire très sévère. Conséquences immédiates sur le patient, ses autres organes recevant peu, voire pas d’oxygène, sont affaiblis. Donc laissés à la merci du virus qui s’attaque à d’autres organes plus ou moins vitaux du malade, ont expliqué les spécialistes présents sur place. «Les appareils respiratoires de pointe dont nous disposons ici, une fois branchés et actionnés pour apporter de l’oxygène au malade, permettent d’activer la respiration de façon artificielle. Cela a pour avantage de faciliter le traitement du malade», a précisé l’un d’eux, avant d’ajouter que dans notre pays, les cas confirmés peuvent difficilement évoluer s’ils sont rapidement pris en charge.
Le dernier acte de la visite a été la remise d’un Respirateur mobile au Premier ministre par les responsables de l’hôpital. Aux termes de son périple, le chef du gouvernement a affiché sa satisfaction et s’est réjoui des dispositions prises pour contrer le Coronavirus dans notre pays. «L’essentiel est déjà là pour faire face à cette pandémie», a confié Dr Boubou Cissé avant d’inviter ses concitoyens à éviter de propager les fausses informations sur cette maladie. Aussi, le chef du gouvernement a exhorté la population à adopter les bons comportements hygiéniques pour appuyer l’initiative des autorités. «Il faut faire tout pour que la transmission du virus ne soit pas domestiquée. Et pour le moment, toutes les dispositions sont prises pour que cela ne soit pas», a ajouté Dr Boubou Cissé. Il convient de préciser que jusqu’à la date d’aujourd’hui, aucun cas de coronavirus n’a été détecté au Mali. Les quarante cas suspectés et signalés aux autorités se sont tous révélés négatifs.
Mohamed TRAORÉ

Laisser une réponse