Lutte contre le terrorisme : Barkhane frappe encore

0
286

Du 14 au 20 février 2020, la force française Barkhane a mené plusieurs opérations qui ont permis de mettre hors de combat un grand nombre de terroristes. Selon le site web de l’Armée «fama.ml», ces différentes opérations au cours desquelles d’importantes quantités de matériels ont aussi été saisies, ont permis d’affirmer la présence de la force Barkhane dans la zone des «trois frontières», rassurant ainsi les populations.
La force Barkhane opère en permanence dans la zone des «trois frontières» pour détruire les réseaux des terroristes et réduire leurs capacités logistiques. Il s’agit là de préalables indispensables à la stabilisation de la zone. Entre les 9 et 17 février, détaille la même source, Barkhane a aussi mené plusieurs opérations, notamment autour de la ville de Mopti et environnants. «Ces actions ont permis de neutraliser une cinquantaine de terroristes, de détruire une trentaine de motos et deux pickups. Enfin, de l’armement, des téléphones et du matériel électronique ont également été saisis», peut-on lire sur le site de l’Armée.
La même source indique qu’un cadre de l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS) figure parmi les terroristes qui ont été neutralisés. Entre le 16 et le 17 février, au Sud de Mopti, dans une région où sévit la Katiba Macina, des frappes aériennes et tirs d’hélicoptères de combat ont été accompagnés d’un assaut héliporté. Ainsi, une trentaine de combattants terroristes ont été mis hors d’état de nuire.

Massa SIDIBÉ

Laisser une réponse