Lutte contre les armes légères : LA COMMISSION ÉLABORE UN NOUVEAU PLAN D’ACTION

0
492

La cérémonie était présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile


Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, a présidé, vendredi dernier, l’ouverture de la première réunion statutaire de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (COMNAT). A cette occasion, le ministre a rappellé les missions de cette commission soulignant qu’elle définissait les stratégies, les orientations et qu’elle donnait des pistes de travail au secrétariat permanent, organe chargé de travailler techniquement pour lutter efficacement contre la prolifération de ces armes dans notre pays. Pour le ministre en charge de la Sécurité, le phénomène de prolifération des armes légères et de petit calibre est, de nos jours, patent. «Si vous regardez tout ce qui se passe dans les centres urbains et dans le centre du pays, nous constatons des conflits et des attaques à main armée. Ce phénomène renvoie à la problématique des armes légères et de petit calibre,  explique le général de brigade Salif Traoré. «Aujourd’hui, nous en sommes même au-delà, ajoute-t-il. Souvent, nous avons noté des cas où les gens avaient des armes collectives», a-t-il affirmé.
Toujours selon le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le gouvernement a pris conscience de la problématique depuis longtemps. « C’est pourquoi, depuis 1996, il y a eu cette commission et nous sommes en train de la réorganiser, redynamiser pour qu’elle soit encore plus efficace», a précisé le ministre, ajoutant que la COMNAT est transversale. Elle est surtout composée de tous les départements ministériels mais aussi de la présidence de la République, de la Primature et de la société civile. Quant au secrétariat permanent, a précisé le général Salif Traoré, il est beaucoup plus opérationnel et technique et est composé de la société civile, des cadres civils et des fonctionnaires et des représentants de différents corps des forces de défense et de sécurité.
Pour lutter contre la prolifération des armes légères et de petit calibre, le ministre Traoré exhorte nos compatriotes à se préoccuper de la problématique qui ne doit laisser personne indifférente. «Vous fermez les yeux là-dessus, demain vous, ou un proche pourrait être victime», a fait savoir le ministre.
Cette première réunion devrait permettre au secrétariat permanent de présenter le plan d’action du mois d’août à décembre. Selon le ministre, il sera ensuite soumis à la Commission nationale. « Si elle l’approuve, il sera mis en œuvre pour donner une meilleure visibilité au secrétariat permanent parce que depuis le changement, nous étions dans un travail de fond pour l’installation, l’équipement et la désignation des membres», a encore expliqué le général Salif Traoré. Auparavant logée à la présidence de la République, la COMNAT est rattachée depuis décembre 2016 au ministère de la Sécurité et de la Protection civile.
Sékouba KONARÉ

Laisser une réponse