Mahamadou Djery Maiga : LA CMA PERD UN MEMBRE INFLUENT

0
693

Mahamadou Djery Maiga avec le président de la République lors du parachèvement de la signature de l’Accord de paix au CICB


La triste nouvelle est tombée hier dans la matinée. Mahamadou Djery Maiga, vice-président  du Mouvement national de Libération de l’Azawad (MNLA), membre du Comité de suivi de l’Accord (CSA) au compte de la Coordination des Mouvements de l’Azawad, est décédé des suites d’une courte maladie à l’hôpital Mère-Enfant «Le Luxembourg» de Bamako. L’information a très vite fait le tour de la planète à travers les réseaux sociaux et les médias classiques.
Dans un communiqué rendu public quelques heures plus tard, le ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale informe avoir «appris, avec consternation, le décès ce mardi 23 octobre 2018 de Mahamadou Djery Maiga, membre du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la Réconciliation nationale issu du processus d’Alger».
«Acteur et artisan pour la paix et la cohésion sociale qui s’est illustré lors de la signature de l’Accord de paix, M. Maiga s’est engagé dans la République unie et unitaire, au profit des populations, pour s’assurer, avec abnégation et dévouement, des avantages de ses préoccupations et de son développement. Au nom du président de la République, du gouvernement, du Comité de suivi de l’Accord que nous présidons, nous prions Dieu pour que son âme repose en paix au Paradis, mais aussi dans nos mémoires», ajoute le communiqué.
Instituteur de formation ayant servi à Kidal durant des années, Mahamadou Djery Maiga était l’un des membres influents du MNLA. Le grand public l’a découvert lors des pourparlers inter maliens tenus à Alger en 2014. Son discours à l’ouverture des travaux et les multiples interviews accordées à la presse ont fait de Mahamadou Djery Maiga un leader incontesté du mouvement «azawadien». On ne saura également oublier ce grand moment d’émotion lorsque Mahamadou Djery Maiga s’est jeté  dans les bras du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, lors du parachèvement  de la signature de l’Accord de paix en mai 2015 à Bamako. Les images des deux hommes en train de se donner l’accolade ont fait le tour du monde, ouvert la voie de la paix dans notre pays.
Quelques jours avant cet événement historique, Mahamadou Djery Maiga avait été  arrêté à l’aéroport d’Abidjan avec une mallette remplie d’argent. Présent à une réunion du CSA au CICB, il a profité de la présence de la presse pour démentir cette information. «Quand nous sommes arrivés à l’aéroport d’Abidjan, la première personne qui nous a contactés était une policière. Quand je lui ai donné mon passeport, elle m’a dit: Monsieur Maiga, on a un souci avec votre passeport. On m’a emmené pour m’enfermer sans autre question. Rien. Après, on m’a fait sortir pour me donner à des gens en civil qui avaient des menottes et des armes. Ils m’ont dirigé vers un véhicule non immatriculé. Je leur ai dit que je n’entrais pas avant qu’ils ne me notifient mon arrestation. (….).
Ils m’ont demandé qui tu es. Je leur ai répondu que je suis de la CMA et vice-président du MNLA. Ils m’ont dit: qu’est ce que tu fais avec tout ça. Après, ils ont amené un mandat d’arrêt sur lequel il y avait ma photo plus les charges. J’ai dit que ce mandat a été levé officiellement par le gouvernement malien. Ils m’ont dit qu’ils n’étaient pas au courant de ça. Ils m’ont dit: on doit t’arrêter parce que tu es un criminel. Tout s’est passé dans un intervalle de 10 à 15 minutes. Après j’ai entendu dans la presse que j’avais une mallette de 600 millions de Fcfa. Mes bagages étaient enregistrés directement pour le Burkina. Ils ont descendu de l’avion tous les bagages, ils n’ont pas trouvé les miens.(…). Comment la presse a su que j’avais 600 millions », s’était-t-il éxpliqué.
Mahamadou Djery Maiga sera enterré aujourd’hui à Bamako. La cérémonie des obsèques aura lieu à son domicile à la Cité des logements sociaux de N’Tabacoro aux environs de 16 heures.
Madiba KEITA

Laisser une réponse