Mali, Accord politique de gouvernance : L’ADP-MALIBA prend le train en marche

0
277

Le parti politique a pris cette décision après sa brillante participation au Dialogue national inclusif. Le grand débat a abouti à des recommandations et résolutions destinées à sortir définitivement notre pays de la crise

L’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba) a adhéré à l’Accord politique de gouvernance, rejoignant ainsi la dizaine de partis et de regroupements politiques qui ont signé le document le 2 mai dernier. C’est Youba Ba, président de l’ADP-Maliba, qui a apposé sa signature au bas du document, sous le regard de ses camarades du bureau national et du Premier ministre, Dr Boubou Cissé. C’était hier, à la faveur d’une cérémonie sobre à la Primature.
Il aura fallu huit mois pour que le parti d’Aliou Boubacar Diallo, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, intègre ce cadre de collaboration volontariste dans la recherche de solution à la crise que notre pays connaît depuis 2012. La décision de l’ADP-Maliba de prendre le train en marche est motivée par sa détermination à jouer pleinement sa partition dans la mise en œuvre des recommandations du Dialogue national inclusif.
Ses délégués ont, en effet, activement pris part à la phase nationale du DNI qui a été sanctionnée par des résolutions et recommandations pertinentes.

Youba Ba, président de l’ADP-Maliba signe l’adhésion de son parti

«Le rapport final détaillant les axes prioritaires jette les bases d’une nouvelle ère pour notre pays», a déclaré le président Youba Ba, qui livrait la teneur d’un communiqué. Pour être dans cette nouvelle ère, a-t-il poursuivi, il revient à chaque acteur soucieux du relèvement du Mali d’agir afin de contribuer à la mise en œuvre effective des conclusions issues de ce Dialogue national. Raison pour laquelle, le comité exécutif de l’ADP-Maliba a estimé qu’il ne saurait se « soustraire de sa responsabilité dans la réussite du programme de sortie de crise proposé par le Dialogue ». Une responsabilité qui, selon le dirigeant politique, appelle à l’élimination des clivages politiques qui fragiliseraient les résultats positifs engrangés.
La décision de l’ADP-Maliba a été appréciée à sa juste valeur par le Premier ministre qui voit en l’Accord politique de gouvernance une «opportunité unique de bâtir un Mali nouveau, plus démocratique et plus prospère». Dr Boubou Cissé a rappelé que beaucoup de réunions ont précédé cette signature qu’il souhaitait de tout son cœur. Et pour cause, «l’ADP-Maliba, qui reste une jeune force politique avec une ambition forte pour notre pays, peut apporter énormément dans le cadre de la mise en œuvre de cet Accord politique de gouvernance», a-t-il soutenu.
Le chef du gouvernement n’a pas manqué de saluer les cadres de l’ADP-Maliba, en particulier le président Youba Ba et le président d’honneur Aliou Boubacar Diallo, pour avoir accepté de se joindre aux efforts de redressement du pays.
Il faut rappeler que c’est l’Accord politique de gouvernement qui a permis la mise en place de l’actuel gouvernement. Depuis, le Premier ministre n’a eu de cesse de démarcher, avec beaucoup de tact, les réticents et les sceptiques pour qu’ils adhérent à l’initiative afin de sortir notre pays de la crise et de lui assurer un avenir meilleur.

Issa DEMBÉLÉ

Laisser une réponse