Mali, Championnat national de foot féminin : Il pleut des buts

0
187

La compétition a démarré le week-end dernier et 12 clubs sont en lice pour le titre suprême

Après quatre années d’interruption pour cause de crise du football, le championnat national de foot féminin a repris ses droits le week-end dernier. Au total, 12 clubs sont en lice pour le titre suprême. Les équipes s’affronteront dans une formule de championnat aller simple et la formation qui totalisera le plus grand nombre de points sera sacrée championne du Mali.
Quant aux deux derniers du classement, ils seront relégués en deuxième division. Il y avait six matches au programme de la première journée. L’honneur est revenu aux Amazones de la Commune V d’ouvrir le bal contre Santoro UFC et cette rencontre a été suivie de la confrontation entre le Réal et les Tigresses de Kayes. Les deux rencontres se sont déroulées en présence du nouveau président de la commission centrale du foot féminin, Me Famakan Dembélé.

Pour la première rencontre, les Amazones de la Commune V se sont promenées devant Santoro UFC, sèchement battu 3-0. Les trois buts des Communardes ont été marqués par Aïssata Sangaré (8è min), Zeïnabou Sidibé (10è min) et Fanta Konaté (90è min+2 s.p). Dès le coup d’envoi du match, les Amazones ont pris leurs adversaires à la gorge avant de débloquer le tableau d’affichage après seulement 8 minutes de jeu. Bien servie par Fatou Dembélé, Aïssata Sangaré marque du plat du pied (8è min, 1-0). Deux minutes plus tard, les Communardes doublent la mise sur un tir puissant de Zeïnabou Sidibé qui nettoie le fond des filets de la gardienne Fanta Traoré (10è min, 2-0). Le score n’évoluera plus jusqu’à la fin du temps réglementaire et il faudra attendre les arrêts de jeu pour voir Fanta Konaté marquer le troisième but des siennes sur penalty (90è min+ s.p).
Le Réal a fait mieux, face aux Tigresses de Kayes. En effet, l’équipe de Djicorni-Para a infligé un cinglant 9-0 aux joueuses de la capitale des Rails avec en prime, deux triplés de l’internationale, Binta Diarra (18è, 59è et 88è min) et de Fatoumata Fofana (47è, 75è et 83è min). Les trois autres buts ont été inscrits par Lala Dicko (32è min s.p), Silvie Mariko (74è min) et Kadiatou Keïta (80è min). En déplacement à Sikasso, les Super Lionnes ont également fait parler la poudre devant l’AS Momo, surclassée 8-0 au stade Babemba Traoré. Quant à l’USFAS, elle a été accrochée 0-0 au stade Baréma Bocoum de Mopti par le Badenya FC. Les deux derniers matches de cette journée inaugurale entre l’AS Mandé (tenante du titre) et Super club, d’une part et d’autre part, entre l’AS Police et Teriya de San, étaient prévus hier au stade Mamadou Konaté

Djènèba
BAGAYOKO

 

ILS ONT DIT…

Me Famakan Dembélé, président de la commission centrale du foot féminin : «En tant que premier responsable de la commission, je suis très content de la reprise du championnat national. Je remercie le comité exécutif de la Fédération malienne de football (Femafoot). Je souhaite bonne chance aux 12 formations qui sont en lice pour le titre de champion».
Abdoulaye Bouaré, entraîneur des Amazones CV : «Je me réjouis de la reprise du championnat, c’est une bonne nouvelle pour les clubs féminins».
Eré Minta, entraîneur de Santoro UFC : «Nous avons perdu ce soir (samedi, ndlr) face à une équipe coriace qui a mieux joué que nous. Ce n’est qu’un début, un championnat n’est pas une course de vitesse, mais une course de fond».
Oumar Guindo «Koplan», entraîneur du Réal : «Je félicite mes joueuses pour cette victoire. L’objectif principal du Réal, c’est le titre de champion et nous allons tout faire pour y arriver».
Sékou Sissoko, entraîneur des Tigresses de Kayes : «Malgré la défaite, je félicite mes joueuses qui ont mouillé le maillot. Le Réal était supérieur, mais je pense que la fatigue du voyage a également pesé dans cette rencontre».
D.B

Laisser une réponse