Mali, Justice : Des fiches pour expliquer le fonctionnement des juridictions

0
334

Ces documents ont été traduits dans plusieurs langues nationales, dont le bambara, le sonrhaï, le peulh et le tamasheq

La salle de conférence du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme a abrité hier la cérémonie de remise officielle de 30 fiches juridiques, du guide de pilotage des programmes et du guide de passation des marchés publics à ce département. Ont pris part à cette importante rencontre, qui a été présidée par Cheick Tidiane Traoré, le représentant du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Jean Lavoire, directeur de Mali Justice Project (MJP), Moussa Bambara, représentant de l’USAID et plusieurs autres invités. Ce document vient d’être traduit dans plusieurs langues nationales : bambara, sonrhaï, peul et tamasheq.
à rappeler que cette cérémonie de remise officielle de document juridique est une illustration du partenariat fécond qui existe depuis bientôt cinq ans entre le ministère de la Justice et l’USAID-MJP en vue de renforcer l’efficacité et l’efficience du service public de la justice.
L’élaboration par l’USAID-MJP du document « Cent fiches juridiques, la justice expliquée aux Maliens » en 2017 a marqué une étape majeure visant à expliquer dans un langage simple l’organisation et le fonctionnement des juridictions, les rôles et responsabilités des différents acteurs qui les animent. Il s’agit notamment des magistrats, des greffiers, des secrétaires de greffes et parquets, des avocats, des notaires, des huissiers-commissaires de justice, des surveillants des services pénitentiaires, des officiers et agents de police judiciaire…

Le guide de pilotage des programmes et le guide de passation des marchés publics constituent des outils d’aide à la décision qui contribueront à consolider la transparence dans la gestion des ressources publiques allouées au ministère de la Justice et des Droits de l’Homme ainsi que la redevabilité des responsables chargés de la gestion de ces ressources.
Mangal Traoré de l’USAID et Moussa Boubacar Diallo, spécialiste du renforcement institutionnel à Mali Justice Project, ont rappelé à l’assistance la pertinence de ces fiches juridiques qui viennent d’être mises à la disposition de la justice. Par ailleurs, ils ont sollicité l’implication des organisations de la société civile et des journalistes dans la vulgarisation de cet outil précieux. Le représentant du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a indiqué que l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi d’orientation et de programmation pour le développement du service public de la justice donnera l’occasion d’une mise en œuvre au quotidien par les responsables de ce département des guides de pilotage des programmes et de passation des marchés publics. Cheick Tidiane Traoré soulignera que ce document qui répondait à une forte attente a également permis d’expliquer de manière sommaire les procédures les plus courantes en matière de mariage, de divorce, de succession, les litiges dans le domaine du bail à usage d’habitation ou de commerce. à cela, a-t-il complété, s’ajoutent les conflits en matière foncière, les contrats usuels ainsi que les conséquences découlant de la commission des infractions les plus fréquentes comme le vol, l’abus de confiance, l’escroquerie…
Bourama Camara

Laisser une réponse