Koulouba : Le nouveau Médiateur de la République prend officiellement fonction

0
442

Le nouveau Médiateur de la République Mme Sanogo Aminata Mallé a prêté serment vendredi devant le président de la Transition Bah N’Daw, dans la salle des banquets du Palais de Koulouba. Nommée le 13 octobre dernier en remplacement de Baba Akhib Haïdara, dont le mandat est arrivé à terme, le nouveau Médiateur a officiellement pris fonction ainsi après avoir prêté serment devant le chef de l’État conformément à la loi instituant cette autorité indépendante.

La cérémonie a débuté par la lecture de son décret de nomination par le secrétaire général de la Présidence Sékou Traoré. Il s’agit du décret N° 2020-0092/PT-RM du 13 octobre 2020 portant nomination du Médiateur de la République. Ensuite, Mme Sanogo Aminata Mallé a prêté le serment suivant devant le président de la Transition en ces termes : «Je jure et promets de remplir mes fonctions de Médiateur de la République avec honnêteté, impartialité, dans le respect des lois de la République et de ne révéler aucun secret que j’aurai obtenu dans l’exercice de mes fonctions».

Après sa prestation de serment, le chef de l’État, clôturant la cérémonie a félicité le nouveau Médiateur de la République et imploré le bon Dieu afin qu’il l’assiste dans l’exercice de ses «nobles et exaltantes missions…». Avant de la renvoyer à l’exercice de ses fonctions. À l’issue de la cérémonie, Mme Sanogo Aminata Mallé a exprimé un sentiment de reconnaissance envers les plus hautes autorités du pays qui lui ont confié cette responsabilité. «Je l’assumerai avec dignité», a-t-elle confié aux journalistes.

Pour rappel, le Médiateur de la République est une autorité indépendante instituée par la loi N°97-022 du 14 mars 1997. Cette autorité reçoit, dans les conditions fixées par cette loi, les réclamations concernant le fonctionnement des administrations de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics et de tout organisme investi d’une mission de service public dans leurs relations avec les administrés.

Dans l’exercice de ses attributions, le Médiateur de la République qui est nommé pour 7 ans par décret du président de la République ne reçoit d’instruction d’aucune autre autorité. Depuis 2012, par le décret N°2012-117/P-RM du 24 février 2012, cette autorité indépendante s’est vue confier l’organisation des sessions de l’Espace d’interpellation démocratique (EID).

De sa création à ce jour, six Médiateurs se sont succédé notamment feu Me Demba Diallo (1er Médiateur de 1999 à 2001), Mme Diakité Fatoumata N’Diaye (de 2002 à 2009), feue M’Bam Diatigui Diarra (de 2009 à 2011 décédée en cours de mandat), l’ancien Premier ministre Diango Sissoko (de 2011 à 2012), Baba Akhib Haïdara (de 2013 jusqu’au 13 octobre 2020) et enfin Mme Sanogo Aminata Mallé depuis cette date. Celle qui devient la troisième femme à diriger cette structure administrative indépendante depuis sa création était jusqu’à sa nomination, la secrétaire générale du gouvernement avec rang de ministre.

Née en 1957 à M’Pèssoba (Cercle de Koutiala, Région de Sikasso), Mme Sanogo Aminata Mallé est un magistrat de grade exceptionnel et ancienne ministre de la Justice entre 2015 et 2016. Sortie major de sa promotion à l’Université de Dakar qu’elle avait intégrée en 1976, avec une Maîtrise en sciences juridiques, option judiciaire, Sanogo Aminata Mallé, a servi son pays à plusieurs niveaux de responsabilité.

Diplômée du Centre national de formation des magistrats en 1983, elle entame une riche carrière de magistrat qui l’amènera à travailler dans des institutions internationales comme la Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) de 2001 à 2009. Elle en sera d’ailleurs la présidente pendant deux ans.

La cérémonie de sa prestation de serment comme Médiateur de la République a enregistré la présence du vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goïta et du Premier ministre Moctar Ouane.

Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse