Mali, Traitement de l’information en temps de crise : Le ministre Yaya Sangaré échange avec la presse sikassoise

0
427

L’initiative a permis de mieux s’imprégner de la politique du gouvernement

Le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, Porte-parole du gouvernement Yaya Sangaré, a animé mardi dans la capitale du Kénédougou, une rencontre d’échanges avec les acteurs des radios de proximité et les communicateurs traditionnels de la Région de Sikasso. Cette rencontre avait pour but de définir les rôles et responsabilités de ces agents de médias dans la consolidation du dialogue social et la résolution des conflits.
Elle a regroupé les représentants d’une cinquantaine de radios de proximité venus des cercles et des communes, les communicateurs traditionnels du RECOTRADE, les autorités administratives et les représentants des forces armées et de sécurité. Le maire de la Commune urbaine de Sikasso, Kalifa Sanogo a souligné le caractère noble du métier de journaliste, s’il s’exerce dans les règles en respectant l’éthique et la déontologie. Le coordinateur régional de l’Urtel, Abdoul Salam Cissé, a remercié le département de la Communication pour cette belle initiative qui permettra aux hommes de médias de la région de mieux s’imprégner de la politique du gouvernement en matière de communication.

Le ministre Yaya Sangaré s’est réjoui de la grande mobilisation des hommes de médias avant de placer sa mission dans son contexte à savoir, établir des contacts directs avec les hommes de médias en cette période de crise imposée à notre pays et à laquelle nous devons apporter des réponses appropriées. Selon Yaya Sangaré, le gouvernement est disposé à donner toutes les informations aux hommes de médias dans l’espoir d’un traitement efficace des dossiers en rapport avec cette crise qui oppose notre pays aux ennemis de la paix. Le ministre Sangaré a invité les hommes de médias à être des soldats de l’information, car la guerre qui nous oppose aux ennemis de la paix ne peut être gagnée seulement par les seules armes. Il a invité les médias à aller à la source des informations, faire des recoupements rigoureux avant de publier ou diffuser les articles.
Au cours des débats, les participants ont posé plusieurs questions au ministre sur l’exercice de leur métier. Mais, ils ont surtout sollicité la création d’un cadre régulier d’échanges avec le département pour être en phase avec l’actualité gouvernementale. Le ministre Yaya Sangaré a donné l’assurance aux hommes de médias, car son département a déjà mis en place une série de plateformes pour que tous les communiqués, toutes les déclarations et toutes les informations liées aux activités des départements soient instantanément mises à la disposition de la presse. Il a invité également les services déconcentrés de l’État à créer des cadres de collaboration avec la presse. Car, c’est la bonne information qui nous permettra d’être dans un pays sécurisé et favorisera l’accompagnement et l’adhésion des populations aux activités de développement entreprises par les autorités nationales.

Fousseyni DIABATÉ
Amap-Sikasso

Laisser une réponse