Manifestation d’aujourd’hui : Appel à la retenue

0
368

Des partis politiques, mouvements et associations appellent à manifester ce vendredi pour protester contre ce qu’ils appellent la mauvaise gestion des crises que traverse le pays. Face aux risques liés à ce rassemblement, de nombreuses voix s’élèvent pour appeler à la retenue.

Après la mise en garde formulée, à travers un communiqué, par la Cour constitutionnelle contre toute manifestation « anticonstitutionnelle», les partis de la majorité présidentielle, à l’issue d’une rencontre mercredi dernier, ont déclaré que toutes les revendications avancées par les initiateurs de la marche avaient déjà fait l’objet d’un débat approfondi avec des propositions de solutions au cours du Dialogue national inclusif (DNI) dont la mise en œuvre est en cours.

Eu égard au contexte particulièrement difficile que traverse notre pays avec la crise sécuritaire et notamment la pandémie de la Covid-19 qui risque de se propager davantage, ils ont estimé que «la décision d’organiser ce rassemblement présente d’énormes risques pour nos populations et la stabilité du Mali au point de pousser notre pays à l’irréparable».

Tout en reconnaissant le droit à la manifestation de tout citoyen dans le strict respect des textes en vigueur en République du Mali, les partis de la majorité ont dénoncé toute action tendant à la « déstabilisation du pays voire au renversement du régime en place par des voies illégales». Ils ont, lancé un appel à la retenue et à l’apaisement du climat social.

D’autres mouvements dont la «Plateforme Mali-IBK» ont appelé les organisateurs de la manifestation de ce vendredi à privilégier le dialogue. La plateforme «Défendons le Mali» a condamné l’appel à la «démission du président de la République».

Pour tenter de calmer le jeu, le bureau de l’Assemblée nationale a multiplié les rencontres. Elle a, à cet effet, rencontré mercredi, quelques leaders des mouvements et partis politiques, initiateurs de la manifestation. Tout en prenant acte des griefs évoqués par les initiateurs de la marche, le président Moussa Timbiné et ses collègues ont invité les Maliens à la vigilance et à la sérénité. Ils les ont exhortés à rester mobilisés derrière les institutions de la République et à s’unir autour des idéaux de paix et de vivre ensemble.

Hier, des responsables des confessions religieuses et des organisations de la société civile ont invité nos compatriotes de l’intérieur comme de l’extérieur à l’attachement à la Constitution et au respect de nos valeurs sociétales.

Dieudonné DIAMA
et Aboubacar TRAORÉ

Laisser une réponse